République démocratique du Congo : lutter contre le recrutement des enfants

11 février 2015
République démocratique du Congo : lutter contre le recrutement des enfants
« Je peux aussi aider mon pays en allant à l’école ». L’éducation, une alternative au recrutement. CC BY-NC-ND/CICR/Katsuva Christian

En République démocratique du Congo (RDC), malgré la protection prévue par le droit, des enfants continuent à rejoindre les rangs des combattants. Le CICR s'efforce de lutter contre le recrutement des mineurs et travaille à faciliter un retour apaisé auprès de leurs familles et de leurs communautés.

« Je peux aussi aider mon pays en allant à l'école ». En RDC, le CICR travaille à renforcer la protection des mineurs à travers des activités de sensibilisation auprès des porteurs d'armes pour prévenir leur enrôlement, en facilitant le retour des enfants auprès de leurs familles et communautés et en soutenant des activités visant à prévenir qu'ils soient recrutés à nouveau.

Après la démobilisation, les enfants relâchés par les forces et groupes armés passent quelques mois dans des centres de transit et d'orientation. Ce temps est nécessaire pour retrouver la trace de leurs familles, mais également pour réapprendre la vie civile, à travers des jeux et des discussions.

Lors des séances d'échange, les enfants identifient les comportements susceptibles de faire obstacle ou au contraire de faciliter leur réintégration dans les communautés d'origine, après des mois, voire des années de séparation.

Le passage dans les centres de transit et d'orientation est également l'occasion de partager leurs craintes et de développer ensemble des capacités d'autoprotection qui serviront à prévenir un nouveau recrutement.

En 2014, en RDC, 283 enfants sortis des forces et groupes armés ont retrouvé leurs familles grâce au CICR.

Afin de sensibiliser les leaders des communautés aux défis auxquels les enfants feront face à leur retour, le CICR organise des ateliers de discussions dans les villages. Ces discussions permettent également aux communautés de développer des capacités visant à protéger tous les enfants et à identifier ceux qui ont le plus de risques de rejoindre, volontairement ou non, les rangs des forces ou groupes armés.

Le CICR soutient des associations locales offrant des formations aux enfants à risque, dont certains sortis des forces et groupes armés, ce qui facilite leur retour dans les communautés. Ces formations en menuiserie, coupe et couture, coiffure ou encore boulangerie leur permettront de démarrer des activités génératrices de revenus.

Avec la Croix-Rouge de la RDC, le CICR organise dans les villages des activités ludiques et récréatives. Celles-ci favorisent l'inclusion des enfants sortis des forces et groupes armés, tout en sensibilisant l'ensemble des jeunes de la communauté aux risques de recrutement.

 

Photos : CC BY-NC-ND/CICR/Katsuva Christian/Elodie Schindler/Augustine Nziavake

« Je peux aussi aider mon pays en allant à l’école ». L’éducation, une alternative au recrutement.

« Je peux aussi aider mon pays en allant à l’école ». L’éducation, une alternative au recrutement.

Activités ludiques dans un centre de transit et d’orientation.

Activités ludiques dans un centre de transit et d’orientation.

Identification des comportements susceptibles de faire obstacle à la réintégration.

Identification des comportements susceptibles de faire obstacle à la réintégration.

Les enfants partagent leurs craintes et  développent leurs capacités d’autoprotection.

Les enfants partagent leurs craintes et développent leurs capacités d’autoprotection.

283 enfants démobilisés ont été réunifiés par le CICR en RDC en 2014.

283 enfants démobilisés ont été réunifiés par le CICR en RDC en 2014.

Des ateliers dans les villages impliquent les communautés dans la protection de leurs enfants.

Des ateliers dans les villages impliquent les communautés dans la protection de leurs enfants.

Le CICR encourage l’apprentissage d’un métier pour prévenir le recrutement.

Le CICR encourage l’apprentissage d’un métier pour prévenir le recrutement.

Activités récréatives organisées par le CICR et la Croix-Rouge dans les villages.

Activités récréatives organisées par le CICR et la Croix-Rouge dans les villages.