Soudan : nouvelle distribution de secours et… de joie

06 mars 2018
Soudan : nouvelle distribution de secours et… de joie
Hawa, mère de sept enfants, au point de distribution de Golo avec son dernier-né dans les bras. Tandis qu’elle patiente, elle confie, les larmes aux yeux : « Je m’attendais à ne voir arriver que des jerrycans... » CC BY-NC-ND/ICRC

« Des jerrycans nous auraient suffi... » s'émeut Rasheeda Ahmed, 56 ans, avant d'éclater en sanglots à la vue des collaborateurs de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui distribuent des articles ménagers essentiels, au pied du massif du Djebel Marra, au Darfour Central.

Assises sur des rochers au pied de la montagne, des centaines de femmes revenues récemment dans leur village attendent que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant-Rouge soudanais terminent les centaines de piles d'articles ménagers essentiels qui seront distribuées à des personnes déplacées ou de retour chez elles.

Le CICR travaille main dans la main avec le Croissant-Rouge soudanais pour distribuer des articles ménagers essentiels à 1 500 familles vulnérables à Golo, au pied du Djebel Marra. CC BY-NC-ND/ICRC

En four – la langue locale –, le maire (omda) de Golo peine à expliquer que seules les personnes ayant le plus besoin d'aide recevront des articles lors de cette distribution.

« Contrairement à d'autres organisations qui repartent tout de suite après avoir apporté des secours, le CICR remet sa pile à chaque bénéficiaire et vérifie qu'elle est complète », souligne-t-il.

Le chef local (omda) de Golo explique aux habitants combien il apprécie la distribution directe des articles ménagers de première nécessité. CC BY-NC-ND/ICRC

Une femme prénommée Hawa lève les mains au ciel en guise de remerciement : « Il fait de plus en plus froid dans la montagne, et je n'ai qu'une couverture pour mes trois enfants. Maintenant, moi aussi je serai au chaud la nuit », explique-t-elle.

Parmi les articles distribués se trouvent des vêtements, des jerrycans, des couvertures, des moustiquaires et des ustensiles de cuisine. Chaque assortiment comprend également un lot d'outils pour aider les familles à reconstruire leur maison.

Une fois la distribution terminée, quelques femmes submergées de joie cherchent à résoudre un problème de logistique : comment transporter les articles jusque chez elles ? Certaines ont parcouru une vingtaine de kilomètres à pied pour parvenir au point de distribution. « Tu peux emprunter mon âne », propose Zahra à sa voisine, tandis que celle-ci l'aide à empiler des couvertures et des moustiquaires sur sa tête.

Des femmes ayant reçu des articles s'organisent pour le transport. Venues de 133 villages différents situés autour du Djebel Marra, elles ont, pour certaines, parcouru plus d'une quinzaine de kilomètres à pied pour parvenir au point de distribution du CICR à Golo. CC BY-NC-ND/ICRC

Les bénéficiaires sont, pour la plupart, des femmes âgées. Le conflit a fait de nombreuses victimes parmi les hommes de la région ou les a contraint à fuir. Les femmes n'ont pas non plus été épargnées. « Je courais, moi aussi, quand j'ai reçu une balle dans la jambe », raconte Um Hagain, 47 ans, tout en précisant qu'elle ne pouvait pas aller aussi vite que les autres, car sa mère âgée ne pouvait pas suivre le rythme. « Mon fils aîné est parti pour Khartoum, mais il nous enverra de l'argent dès qu'il commencera à travailler », raconte-t-elle.

Sharafeldin Mohammed, responsable du bureau du CICR à Zalingei, assiste à la distribution, un large sourire aux lèvres. « Cette distribution nous comble de joie. C'est un bonheur de voir tous ces sourires. »

Le CICR, en collaboration avec le Croissant-Rouge soudanais, commence la distribution d'articles ménagers essentiels à l'intention de 1 500 familles déplacées ou de retour chez elles, à Golo, au Darfour Central. CC BY-NC-ND/ICRC

Les volontaires du Croissant-Rouge soudanais se montrent particulièrement enthousiastes, travaillant sans relâche et refusant même de prendre une pause déjeuner avant la fin de la première journée de la distribution, qui s'étendra sur une semaine.

Organisée à la fin de l'année dernière, cette distribution est la première que le CICR a conduite à Golo en plus de dix ans. Les équipes du CICR ont pu l'assurer après s'être vu accorder l'accès à la zone par le gouvernement soudanais en vue de reprendre leurs activités humanitaire sur le terrain. Au total, quelque 1 500 familles de plus d'une centaine de villages situés autour du Djebel Marra en ont bénéficié.