Distribution du CICR à Kass, Soudan

Soudan : Pénuries alimentaires généralisées au sein de populations exposées à une triple menace

Khartoum (CICR) – Affrontements, chocs climatiques et Covid-19. Cette triple menace fait basculer toujours plus de Soudanais dans la pauvreté et met en péril la santé et le bien-être de centaines de milliers de personnes déjà durement éprouvées par des décennies de conflit et de violence. On estime qu’un Soudanais sur quatre se trouve aujourd’hui confronté à des pénuries alimentaires en raison de l’augmentation constante des prix et de la destruction – par les affrontements, les sécheresses et les inondations – des moyens de pratiquer l’agriculture et l’élevage.
Communiqué de presse 30 octobre 2020 Soudan

« Dans les régions du Nil Bleu, du Kordofan Sud et du Darfour, une crise à plusieurs niveaux touche aujourd'hui des communautés ayant survécu à des années de guerre. Du fait de la violence sporadique, du changement climatique, de l'effondrement de l'économie et, aujourd'hui, de la Covid-19, le nombre de personnes qui dépendent de l'aide humanitaire pour survivre ne cesse de croître », a déclaré le vice-président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Gilles Carbonnier, au terme d'une visite effectuée cette semaine au Soudan.

« Les communautés sont prises entre des extrêmes, car affrontements, sécheresses et inondations viennent, de manière récurrente, chasser les gens de leurs foyers et les dépouiller de leurs moyens de subsistance », a expliqué M. Carbonnier. « Dans les régions du Nil Bleu, du Kordofan Sud et du Darfour, des millions de personnes manquent ainsi de nourriture, d'eau, de soins médicaux et d'autres éléments nécessaires à leur survie. Aujourd'hui, cette crise est rendue plus complexe encore par la pandémie de Covid-19, l'inflation des prix et une pénurie de biens de première nécessité. »

M. Carbonnier s'est rendu à Kass, dans le Darfour Sud, où le CICR fournit des articles ménagers essentiels à 15 600 personnes de retour dans la région après avoir été déplacées par les affrontements. Pendant sa visite au Soudan, M. Carbonnier a eu des entretiens avec le président du Conseil souverain de transition, le général Abdel Fattah al-Burhane, le vice-président du Conseil souverain de transition, le général Mohammed Hamdan Daglo, le ministre de la Justice, M. Nasredeen Abdelbari, le gouverneur de l'État du Darfour Sud, M. Mousa Mahdi, le Secrétaire général du Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-N), M. Yasser Arman, et la Secrétaire générale de la Société du Croissant-Rouge soudanais, Mme Afaf Ahmed Yahya.

On estime qu'environ un quart des 40 millions de Soudanais ont besoin d'une assistance humanitaire immédiate. En même temps, malgré l'accord de paix signé à Juba, le risque de reprise des affrontements subsiste dans certaines régions du Darfour et de l'est du Soudan, où les tensions couvent encore, dégénérant occasionnellement en affrontements armés qui chassent les habitants de leurs foyers.

« Nous devons continuer d'avoir accès aux communautés longtemps négligées qui, comme dans la région de Kass, ont besoin d'une aide urgente », a insisté M. Carbonnier. « Toutefois, l'aide humanitaire ne peut, à elle seule, mettre fin au cycle – combinant violence, déplacement forcé et faim – dans lequel des millions de Soudanais se retrouvent piégés depuis des décennies. Nous appelons tous ceux qui prennent part aux affrontements à respecter la vie et les biens de la population pour permettre aux personnes touchées de commencer à reconstruire leur vie ».

L'action du CICR au Soudan est largement centrée sur trois États : Nil Bleu, Kordofan Sud et Darfour. En 2020, cette action a notamment consisté à distribuer des semences, des outils agricoles et de la nourriture à 159 000 personnes et à vacciner plus de 366 000 têtes de bétail pour protéger les moyens de subsistance de la population et améliorer la sécurité alimentaire. Quelque 150 familles ont également reçu des dons en espèces pour leur permettre de démarrer une entreprise. Depuis le début de l'année, le CICR a également fourni des secours à 9 200 personnes et contribué à améliorer l'accès à l'eau pour environ 146 000 personnes. En juillet, le CICR est intervenu à la suite des heurts survenus à Misterei, dans le Darfour Ouest, notamment en faisant don de fournitures médicales à l'hôpital local pour l'aider à gérer l'afflux de blessés.

Informations supplémentaires :

Yasmin Mustafa, CICR Soudan, + 249 912 501 245

Pour visualiser les dernières vidéos du CICR et les télécharger en qualité professionnelle,
veuillez consulter le site www.icrcvideonewsroom.org