First Humanitarian Impact Bond successfully brings physical rehabilitation services to conflict-affected communities

Succès pour la première obligation à impact humanitaire, qui permet aux communautés victimes de conflits d’accéder aux services de réadaptation physique

Genève (CICR) – Plus de 3000 personnes handicapées ont déjà bénéficié de services de réadaptation physique en République démocratique du Congo (RDC), au Mali et au Nigéria grâce à la première obligation à impact humanitaire. Lancé en 2017 par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), ce mécanisme de financement innovant a déjà fait la preuve de son efficacité pour lever des fonds en faveur de projets spécifiques, alors que les besoins augmentent partout dans le monde.
Communiqué de presse 28 juillet 2022 Mali Nigéria République démocratique du Congo

On estime que 29 millions de personnes vivent avec un handicap au Nigéria – soit environ 14% de la population –, et beaucoup sont privées d'accès aux services de réadaptation physique. Dans le nord-est du pays, le conflit et les violences empêchent de nombreux habitants d'accéder aux services de santé essentiels, obligeant certains à parcourir plus de 900 km pour atteindre un établissement proposant des soins adaptés.

« La mise en place de telles structures au Nigéria et ailleurs constitue une avancée importante – une chance d'offrir une vie meilleure à des millions de personnes », déclare Daniel Odhiambo, chef d'équipe du CICR au centre de réadaptation physique de Maiduguri. « C'est la première étape d'efforts de longue haleine pour permettre aux populations de bénéficier de services essentiels dans les années à venir. »

Les trois centres situés au Nigéria, en RDC et au Mali ont été financés au moyen d'un mécanisme d'investissement unique appelé « obligation à impact humanitaire ». Le capital initial a été apporté par des investisseurs sociaux, tels que la banque Lombard Odier et New Re, puis remboursé en vertu d'accords de paiement axé sur les résultats par les bailleurs finaux, notamment les gouvernements de la Suisse, de la Belgique, de l'Italie et du Royaume Uni ainsi que la Fondation La Caixa.

Bien que la pandémie de Covid-19 et plusieurs coups d'État militaires et flambées de violence soient venus compliquer la mise en œuvre du projet, les trois centres se sont révélés 9% plus efficaces que celui de référence, en termes de compétences du personnel et de gestion du temps, des stocks et des ressources. Ces critères, combinés à d'autres éléments essentiels comme la qualité des soins et la satisfaction des patients, sont les facteurs clés qui ont permis de mesurer le niveau de réussite de l'obligation à impact humanitaire.

L'obligation à impact humanitaire s'est avérée un outil très puissant pour diversifier les sources de financement d'un projet pluriannuel de grande envergure. La collaboration et la confiance de nos partenaires ont été déterminantes, surtout en cette période où les besoins mondiaux augmentent tandis que le financement de l'aide humanitaire stagne. Aujourd'hui, nous sommes heureux d'annoncer que le projet a atteint ses objectifs et que plus de 3000 personnes ont déjà eu accès à des services de réadaptation physique qui ont changé leur vie.

Peter Maurer, président du CICR

L'obligation à impact humanitaire constitue une tentative réussie de combiner les ressources et l'expertise d'acteurs privés et publics, ouvrant la voie à d'autres projets innovants destinés à attirer des ressources supplémentaires pour combler le déficit croissant de financement humanitaire. Les investisseurs qui ont fait confiance au CICR au début de ce projet récupéreront la totalité de leur mise et, même sans gain financier, l'impact humain et humanitaire est inestimable.

« L'innovation financière et un engagement profond pour les causes humanitaires sont au cœur de l'ADN de Lombard Odier. Nous sommes fiers d'avoir aidé le CICR à créer un tel mécanisme de financement et à le mettre sur le marché. Il offre les moyens nécessaires pour fournir des services humanitaires aux populations touchées par des conflits, en augmentant le volume opérationnel et la qualité des soins », indique Maximilian Martin, responsable mondial de la philanthropie.

Le CICR cherche à instituer de nouvelles méthodes de travail en favorisant la collaboration et les partenariats entre les secteurs privé, humanitaire et du développement, et vise à mobiliser une part croissante de ses revenus grâce à des financements innovants d'ici 2030. Les donateurs et les investisseurs apporteront dans ce cadre une contribution essentielle à l'amélioration des conditions de vie de millions de personnes.

« Le ministère britannique des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement (FCDO) soutient depuis des décennies une large gamme d'activités humanitaires menées par le CICR. Nous sommes fiers de faire partie de ce projet pionnier, qui réunit des acteurs publics et privés en vue de renforcer l'efficacité des activités humanitaires et d'accroître leur impact pour les personnes en situation de handicap », déclare Nick Dyer, directeur général de l'action humanitaire et du développement au FCDO.

Le CICR a déjà lancé deux autres projets s'appuyant sur de nouveaux mécanismes de financement au premier trimestre 2022 :
- le Fonds de transition pour le climat et l'environnement, un projet destiné à soutenir les initiatives en faveur de l'environnement et du climat dans l'ensemble des opérations du CICR à travers le monde ; et
- le Projet d'approvisionnement en eau à Goma-Ouest, qui vise à fournir un accès durable à l'eau potable à la population croissante de Goma (RDC) selon un modèle de fonctionnement financièrement viable à moyen et long termes.

Enfin, le CICR s'appuie sur l'obligation à impact humanitaire pour mettre au point une série de nouveaux modèles de financement en vue de renforcer son soutien aux personnes vivant avec un handicap moteur dans des contextes instables.


Informations complémentaires :
Florian Seriex, CICR Genève, tél. : +41 79 574 06 36
Chris Hanger, CICR Genève, tél. : +41 77 260 26 79
ou sur notre site : www.cicr.org
Pour visualiser les dernières vidéos du CICR et les télécharger en qualité professionnelle, veuillez consulter le site : www.icrcvideonewsroom.org
Visitez aussi la page du CICR sur la protection des soins de santé : www.healthcareindanger.org
Suivez le CICR sur Facebook et Twitter