Syrie : aide accrue au milieu des violents combats dans la province d'Alep

10 février 2016
Syrie : aide accrue au milieu des violents combats dans la province d'Alep

Alors que la situation humanitaire se détériore dans le nord de la Syrie, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) renforce le montant de l'aide fournie aux personnes prises au piège lors du dernier cycle de violence.

On estime qu'il y aurait environ 50 000 personnes déplacées, principalement dans les régions du nord de la province d'Alep, du fait de la récente escalade des combats. Des voies d'approvisionnement, servant à l'acheminement des secours, ont été coupées.

Le CICR collabore étroitement avec le Croissant-Rouge arabe syrien qui a distribué en grande partie cette nouvelle aide, notamment les vivres et l'eau.

« Les combats mettent à rude épreuve les civils. Les températures sont extrêmement basses et, faute d'approvisionnement suffisant en vivres, eau et abris, les personnes déplacées tentent de survivre dans des conditions très précaires », déclare Marianne Gasser, à la tête de la délégation du CICR en Syrie, actuellement à Alep.

Ces derniers jours, des vivres ont été acheminés pour 10 000 familles. Des réservoirs d'eau ont également été distribués dans une zone située au nord d'Alep, où quelque 10 000 personnes déplacées sont arrivées. Une aide accrue, dont des médicaments, sera fournie dans les prochains jours.

L'intensification des combats a aussi de graves conséquences pour les habitants de la ville d'Alep, dont le système d'approvisionnement en eau a été coupé. La population est aujourd'hui tributaire d'une centaine de points d'eau installés par le CICR, le Croissant-Rouge arabe syrien et les services des eaux locaux. De plus, la pénurie de carburant et d'électricité est générale.

« La situation est extrêmement difficile pour des dizaines de milliers de personnes du fait de la recrudescence de la violence. Elle était déjà désespérée pour bon nombre avant cette dernière escalade de la violence », précise Mme Gasser.

« Il est difficile d'accéder à de nombreuses zones en raison des combats. Mais, en collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien, et les autorités et groupes locaux, nous allons continuer à faire tout ce que nous pouvons pour renforcer notre aide dans les prochains jours.

Informations complémentaires :
Rafiullah Qureishi, CICR Damas, tél. : +963 993 700 847
Dibeh Fakhr, CICR Genève, tél. : 41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26