Syrie : des milliers de civils pris au piège dans des zones assiégées reçoivent des secours d’urgence

19 octobre 2015
Syrie : des milliers de civils pris au piège dans des zones assiégées reçoivent des secours d’urgence
Damas-Campagne, Syrie. Des membres de l'équipe du CICR discutent des derniers préparatifs avant d’entrer à Zabadani. CC BY-NC-ND / ICRC / P. Krzysiek

Damas (CICR/Croissant-Rouge arabe syrien) – Le Croissant-Rouge arabe syrien et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en collaboration avec les Nations Unies, ont acheminé des fournitures médicales essentielles pour le traitement des malades et des blessés graves à Zabadani et Madaya, deux villes assiégées de Damas-Campagne. Le Croissant-Rouge arabe syrien a parallèlement distribué des articles de première nécessité aux habitants des villes assiégées de Foua et Kifraya, dans le gouvernorat d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie.
Au total, 31 camions ont acheminé divers secours dans ces zones assiégées où de très violents combats ont eu lieu ces derniers mois, limitant considérablement, quand ils ne le bloquaient pas totalement, l'accès des 40 000 personnes prises au piège dans ces zones à l'aide humanitaire qui leur était destinée.

« Cette opération de secours en faveur des habitants de ces zones assiégées, qui fait suite à l'accord de cessez-le-feu conclu entre plusieurs parties au conflit, était planifiée depuis plusieurs semaines », explique Marianne Gasser, cheffe de la délégation du CICR en Syrie, qui a accompagné le convoi humanitaire à destination de Zabadani.

« Au départ, l'intervention conjointe du CICR et du Croissant-Rouge arabe syrien devait être bien plus vaste, poursuit-elle. Hier, nos équipes ont seulement livré des fournitures médicales essentielles pour le traitement des malades et des blessés graves. Avec le Croissant-Rouge arabe syrien, nous nous tenons prêts, en tant qu'intermédiaires humanitaires neutres, à effectuer ce type de mission. »

« L'acheminement de l'aide humanitaire, l'accès aux soins médicaux et la protection des travailleurs humanitaires et des personnels de santé doivent rester en dehors des considérations politiques qui entourent le conflit syrien, a déclaré le docteur Abdul Rahman Attar, président du Croissant-Rouge arabe syrien. Cette opération montre qu'il est possible, en Syrie, de parvenir à un accord dont l'objectif premier est la protection de la vie des civils. »

En Syrie, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien, son principal partenaire local, fournissent une assistance humanitaire à des millions de personnes dans les zones les plus durement touchées par les combats. Ni l'un ni l'autre n'ont participé aux négociations politiques orchestrées par les Nations Unies qui ont abouti au cessez-le-feu et ainsi permis l'acheminement des secours. Le rôle des deux partenaires est de fournir, en leur qualité d'intermédiaires neutres, une aide humanitaire aux blessés et à l'ensemble des civils pris dans le feu des combats.

Informations complémentaires :
Pawel Krzysiek, CICR Damas, tél. portable : + 963 930 336 718 ou + 963 951 333 244, Twitter : @PKrzysiekICRC, Skype : PKrzysiekICRC
Samir Tallaj, Croissant-Rouge arabe syrien Damas, tél. portable : + 96 395 9999630