Syrie : le Croissant-Rouge et le CICR évacuent 150 civils de la ligne de front à Alep

08 décembre 2016
Syrie : le Croissant-Rouge et le CICR évacuent 150 civils de la ligne de front à Alep
Le Croissant-Rouge arabe syrien et le CICR évacuent les civils de la vieille ville d'Alep. ©Noor Hazouri / SARC

Damas / Genève – Hier tard dans la nuit, près de 150 civils, la plupart handicapés ou ayant besoin de soins d'urgence, ont été évacués d'un centre de santé de la vieille ville d'Alep dans le cadre d'une opération conjointe menée par le Croissant-Rouge arabe syrien et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Dar Al-Safaa était une maison de retraite qui, suite à la crise, a commencé à accueillir des personnes handicapées physiques ou ayant des problèmes de santé mentale. Une trentaine d'autres civils, dont plusieurs blessés, y avaient aussi trouvé refuge.

« Ces personnes sont restées bloquées pendant des jours à cause des violents affrontements à proximité, alors que la ligne de front ne cessait de se rapprocher », indique Marianne Gasser, cheffe de la délégation du CICR en Syrie, qui se trouve actuellement à Alep. « Beaucoup ne peuvent pas se déplacer seuls et ont besoin de soins particuliers. Cela a dû être une expérience terrifiante pour eux. Nos partenaires du Croissant-Rouge arabe syrien essayaient depuis mardi de les rejoindre pour les évacuer. »

Tandis que 118 patients ont été admis dans des hôpitaux d'Alep (hôpital universitaire, Al-Razi ou Ibn Khaldoun), 30 hommes, femmes et enfants ont été transférés dans des abris à Alep-Ouest. Six très jeunes enfants orphelins faisaient partie des évacués.

Le Croissant-Rouge arabe syrien et le CICR prennent soin d'un patient qui a été évacué de la vieille ville d'Alep. © Noor Hazouri / SARC

Une première mission d'évacuation avait dû être annulée mardi en raison d'affrontements très violents dans la zone. Finalement, hier après-midi, le Croissant-Rouge arabe syrien est parvenu, avec le soutien du CICR, à accéder au quartier d'Al-Meshatyeh après qu'il a été repris par les forces gouvernementales et que les combats ont cessé.

Hélas, pour certains, il était déjà trop tard : 11 personnes sont mortes avant l'arrivée de l'équipe du Croissant-Rouge et du CICR, parce qu'elles ont été prises dans les combats ou qu'elles n'ont pas reçu les traitements vitaux dont elles avaient besoin. Le Croissant-Rouge a évacué leurs dépouilles pour qu'elles puissent être dûment identifiées, restituées aux familles et enterrées selon les rites en vigueur.

Le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien sont disposés à agir en tant qu'intermédiaires neutres entre toutes les parties et à porter assistance aux civils dans les zones de combats intenses d'Alep-Est, où la situation humanitaire est considérée comme catastrophique. Le CICR appelle toutes les parties à observer d'urgence une trêve humanitaire et à fournir les garanties de sécurité requises.

Informations complémentaires :

Pawel Krzysiek, CICR Damas, tél. : +963 993 700 847
Ralph El Hage, CICR Amman, tél. : +962 7 7845 4382
Krista Armstrong, CICR Genève, tél. : +41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26