Tchad : formation des militaires tchadiens aux règles de la guerre

10 février 2015
Tchad : formation des militaires tchadiens aux règles de la guerre
Le colonel Mbaidarbé devant les jeunes hommes de troupe qui participent à la formation de base en DIH. CC BY-NC-ND/CICR

Des officiers, sous-officiers et soldats des forces armées tchadiennes du sud-ouest du pays viennent d'achever une formation en droit international humanitaire (DIH) organisée par le CICR. Il est primordial que ces militaires qui s'apprêtent à mener des opérations dans la région du lac Tchad contre Boko Haram apprennent à respecter les règles qui protègent les civils et les personnes qui ne participent plus aux hostilités (blessés, malades et prisonniers).

« Selon le grade des militaires, ces séances durent quelques jours, ou une à deux semaines. Nous rappelons aussi les règles du droit aux troupes tchadiennes en pré-déploiement pour des missions de paix internationales, comme par exemple au Mali », explique Daphné Lucas, déléguée du CICR chargée de coordonner ces

En 2014, le CICR a débuté une coopération avec le Groupement des écoles militaires interarmées du Tchad (GEMIA) pour organiser des séances de diffusion conjointes en DIH. Plus de 500 officiers et sous-officiers de l'Armée nationale tchadienne, et 140 policiers et gendarmes en partance pour le Mali ont reçu une telle formation.

Les présentations pour les officiers portent sur les principes fondamentaux du DIH, les méthodes et moyens de guerres ainsi que sur les nouveaux défis de ce droit face aux conflits contemporains. En raison du rôle clé de l'armée tchadienne dans la sous-région, ces présentations suscitent de nombreux échanges, comme on peut le voir sur la photo.

En soutien au colonel Mabaidarbé, le lieutenant Justin Dogo expose notamment les principes fondamentaux du DIH : distinction entre combattants et non-combattants, limitation et proportionnalité de l'usage de certaines armes.

Les différentes séances de travail se tiennent dans une atmosphère détendue, comme le montre cette photo des sous-officiers avec la déléguée du CICR Daphné Lucas, pendant une pause.

Le lieutenant Justin Dogo explique le principe de proportionnalité dans l'usage des armes aux hommes de troupe pendant la dernière journée de formation.

Le colonel Mbaidarbé devant les jeunes hommes de troupe qui participent à la formation de base en DIH.

Les jeunes hommes de troupe, dont bon nombre sont sur le point de partir dans la région du lac Tchad dans l'opération contre les forces de Boko Haram, écoutent attentivement l'exposé sur les standards internationaux en DIH.

Photo souvenir avec les officiers de la zone de défense n°9 qui ont participé à la formation.

 

Photos : CC BY-NC-ND / CICR