Yémen : distribution d’une aide alimentaire par-delà les lignes de front à Aden

02 juillet 2015
Yémen : distribution d’une aide alimentaire par-delà les lignes de front à Aden
Aden, Yémen. © Reuters

Sanaa/Genève (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) commence aujourd'hui une distribution alimentaire par-delà les lignes de front dans la ville d'Aden, située dans le sud du Yémen. L'acheminement de plus de 160 tonnes de vivres couvrira les besoins urgents de 17 500 personnes. Près de la moitié des habitants d'Aden ont dû quitter leur foyer et cherchent refuge dans n'importe quel endroit de la ville offrant un peu de sécurité.

« Les habitants d'Aden vivent dans des conditions extrêmement difficiles depuis trois mois », explique Robert Zimmerman, chef de la sous-délégation du CICR à Aden. « Partout dans la ville, la nourriture fait défaut. Nous devons absolument distribuer cette aide d'urgence de façon impartiale par-delà les lignes de front en concertation avec toutes les parties au conflit. »

Les prix des denrées alimentaires sont montés en flèche à cause des combats, et les parties au conflit font obstacle à l'acheminement des biens vers Aden. La plupart des magasins sont fermés ou n'ont que très peu de marchandises à écouler. Par ailleurs, les affrontements empêchent souvent les habitants de se rendre au marché pour acheter les articles encore disponibles. C'est pourquoi la majeure partie de la population – qui compte plus d'un million d'habitants – est tributaire de l'acheminement rapide d'une aide humanitaire.

Des distributions ont eu lieu dans les parties d'Aden où la population vit dans des conditions particulièrement dures depuis des mois. Ces distributions se poursuivront ces prochains jours dans des quartiers qui sont aux mains des différentes parties, notamment ceux où de nombreuses familles déplacées ont trouvé refuge.

Les denrées alimentaires ont été acheminées par un convoi de sept camions arrivé à Aden le 30 juin, qui transportait également des trousses d'articles d'hygiène destinées à la population afin de lutter contre la propagation des maladies.

« Les colis alimentaires distribués ces derniers jours ne sont absolument pas suffisants pour répondre à tous les besoins. Nous souhaitons couvrir davantage de besoins urgents mais il faut que toutes les parties au conflit nous permettent de le faire. Elles doivent respecter les obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire de veiller à ce que les civils aient un accès sûr à de l'eau potable, des vivres et des soins de santé », précise Robert Zimmerman. « Dans le contexte actuel, acheminer une denrée essentielle comme la nourriture reste un défi majeur, mais nous continuerons de coordonner nos opérations avec tous les groupes armés présents à Aden pour faire en sorte que l'aide d'urgence puisse être fournie en toute impartialité à ceux qui en ont besoin. »

Ces dernières semaines, le CICR a distribué des aliments à haute valeur énergétique aux nourrissons, aux femmes enceintes et aux mères allaitantes, des assortiments d'articles d'hygiène pour empêcher la propagation des maladies et des articles ménagers de première nécessité aux familles déplacées.

Informations complémentaires :
Adnan Hizam (arabe), CICR Sanaa, tél. : +967 73 372 1659
Shahin Ammane (français et anglais), CICR Sanaa, tél. : +967 73 750 3716
Sitara Jabeen (anglais), CIRC Genève, tél. : +41 22 730 24 78 ou +41 79 536 92 31