Yémen : le CICR condamne le meurtre d’un ambulancier

10 septembre 2014

Sanaa / Genève (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est profondément choqué par la mort d’un ambulancier travaillant pour le ministère yéménite de la Santé publique et de la Population. Mohammed Said Al Nemr, 27 ans, a été tué d’une balle dans le dos au cours d’une intervention d’urgence à la suite des affrontements qui ont eu lieu à Sanaa le 9 septembre dernier. Une ambulance du Croissant-Rouge du Yémen a également été touchée par une balle.

« Le CICR déplore les morts et les blessés dus aux événements de ces derniers jours et appelle toutes les parties à respecter en tout temps la vie et la dignité humaine », a déclaré Cédric Schweizer, chef de la délégation du CICR à Sanaa.

« Les personnes blessées ainsi que le personnel de santé, les structures médicales et les véhicules sanitaires doivent être protégés et respectés par tous », a-t-il poursuivi. « Le personnel de santé doit pouvoir fournir des services essentiels et prodiguer des soins aux blessés, quel que soit leur camp. Les forces de sécurité et tous les porteurs d’armes doivent respecter les règles nationales, internationales et coutumières qui régissent l’usage de la force. »

Le CICR travaille au Yémen depuis 1962 et assure une présence permanente à Sanaa depuis 1994. Dans la situation d’impasse actuelle, il est en contact avec toutes les parties et suit de près les événements dont Sanaa est le théâtre depuis quelques jours.

Informations complémentaires :
Adnan Hizam, CICR Sanaa, tél. : +967 733 721 659
Marie Claire Feghali, CICR Sanaa, tél. : +967 73 607 19 67
Nada Doumani, CICR Genève, tél. : +41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26