4 ans de destructions et de désespoir

12 millions de Syriens dans un besoin urgent d'aide humanitaire

Neutres sur les lignes de front, nous voulons apporter une aide impartiale

Le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ne fait aucune distinction entre les victimes. Notre seule priorité est de venir en urgence au secours de ceux qui en ont besoin.

La crise humanitaire en Syrie entre dans sa cinquième année. Depuis le début de 2011, près d'un tiers de la population syrienne d'avant la guerre (22 millions de personnes) ont été déplacées en raison des combats, et plus de trois millions d'autres ont cherché refuge à l'étranger. Des centaines de milliers de personnes ont été tuées et blessées durant cette période ; des milliers d'autres ont disparu ; des communautés entières vivent dans des zones assiégées ou difficiles d'accès, sans abris adéquats, sans eau ou sans vivres ; les blessés et malades n'ont pas d'accès sûr aux soins de santé. Pratiquement aucune famille n'a été épargnée par la catastrophe qui touche aujourd'hui la Syrie.

Où est donc la voix de l'humanité ? Voilà pourquoi même les guerres ont des limites.

Les civils ne doivent jamais être pris pour cible; Les blessés ont le droit d'être soignés; Traite les prisonniers comme tu voudrais l'être

 

 

Des millions
de personnes déplacées et résidentes ont reçu de la nourriture et on eu accès à l’eau potable et à la santé.
Un demi-million
de personnes ont reçu des vivres et d'autres articles essentiels chaque mois.
16 millions
de personnes ont eu accès à l'eau potable, grâce à la fourniture de produits chimiques pour assurer le traitement de l'eau.
360 000
personnes à Damas-Campagne, Homs, Hama, Deir Ez-Zour et Qunietra reçu de l'eau livrée par camion.
27
hôpitaux publics et privés ont reçu du matériel chirurgicale et de premiers secours pour traiter 5 000 blessés.
100 000
patients atteints de maladies chroniques ont été traités par le SARC avec des médicaments fournis par le CICR.
Plus de 2000
personnes ont demandé au CICR de les aider à retrouver ce qu'il était advenu de proches qui avaient disparus ou avaient été détenus.
300
collaborateurs du CICR sont présents à Damas, Alep et Tartous pour aider la population dans le besoin
ICRC in Syria