Emploi d’armes explosives en zones peuplées - Réunion d'experts

12 juin 2020
Emploi d’armes explosives en zones peuplées - Réunion d'experts
Référence4244
LangueAnglais
Français
Arabe
Chinois
Russe
La guerre n’a jamais épargné les villes, mais le siècle dernier a vu les affrontements armés se dérouler de plus en plus souvent dans des zones peuplées, exposant un nombre croissant de civils au danger d’être tués, blessés ou contraints de fuir. Tout porte à croire que, du fait de l’urbanisation croissante, ce phénomène va se poursuivre. En 2011, le CICR a déclaré que les armes explosives ayant un large rayon d’impact ne devraient pas être employées dans les zones fortement peuplées, compte tenu de la forte probabilité que ces armes aient des effets indiscriminés. En février 2015, le CICR a organisé une réunion d'experts sur le thème de l’emploi d’armes explosives en zones peuplées ; la réunion a rassemblé des experts gouvernementaux représentant 17 États et 11 experts participant à titre individuel, notamment des spécialistes en armement et des représentants d’agences des Nations Unies et d’organisations non gouvernementales. La guerre n’a jamais épargné les villes, mais le siècle dernier a vu les affrontements armés se dérouler de plus en plus souvent dans des zones peuplées, exposant un nombre croissant de civils au danger d’être tués, blessés ou contraints de fuir. Tout porte à croire que, du fait de l’urbanisation croissante, ce phénomène va se poursuivre. Il pourrait même s’amplifier, car les belligérants – notamment les groupes armés non étatiques – cherchent souvent à éviter de combattre l’ennemi à découvert et se fondent au sein de la population civile. Pourtant, les conflits armés sont encore souvent menés avec des systèmes d'armes initialement conçus pour être utilisés sur des champs de bataille ouverts. De façon générale, l’emploi de ces armes dans les conditions prévues à l’origine ne pose pas de problème. Par contre, lorsqu’elles sont utilisées contre des objectifs militaires situés dans des zones peuplées, ces armes peuvent avoir des effets indiscriminés, souvent dévastateurs pour les civils. En 2011, le CICR a déclaré que les armes explosives ayant un large rayon d’impact ne devraient pas être employées dans les zones fortement peuplées, compte tenu de la forte probabilité que ces armes aient des effets indiscriminés. En février 2015, le CICR a organisé une réunion d'experts sur le thème de l’emploi d’armes explosives en zones peuplées ; la réunion a rassemblé des experts gouvernementaux représentant 17 États et 11 experts participant à titre individuel, notamment des spécialistes en armement et des représentants d’agences des Nations Unies et d’organisations non gouvernementales. \r\nLe présent rapport rend compte de la réunion ; il a été établi par le CICR, sous sa seule responsabilité."