Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Le CICR sous le choc : six délégués assassinés en Tchétchénie

17-12-1996 Communiqué de presse n° 96/38

Genève (CICR) - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est sous le choc. Six de ses délégués ont été froidement abattus par des hommes armés non identifiés dans leur résidence, à l'hôpital de Novye Atagi, près de Grozny, le 17 décembre 1996 à 4 h du matin (heure locale).

Cinq des personnes assassinées avaient été mises à la disposition du CICR par des Sociétés nationales de la Croix-Rouge : Hans Elkerbout (constructeur, Croix-Rouge néerlandaise), Ingeborg Foss et Gunnhild Myklebust (infirmières, Croix-Rouge de Norvège), Nancy Malloy (administratrice médicale, Croix-Rouge canadienne), Sheryl Thayer (infirmière, Croix-Rouge néo-zélandaise). Une infirmière de nationalité espagnole, Fernanda Calado, était sous contrat CICR.

En outre, un délégué de nationalité suisse, Christophe Hensch, responsable du bureau du CICR à Novye Atagi, a été blessé par balle.

Le CICR se retire de Novye Atagi et évacuera dans la journée les 14 autres délégués vers Naltchik (Kabardino-Balkarie). Les soins aux patients en traitement à l'hôpital de Novye Atagi seront assurés par du personnel médical local.

Le CICR exprime sa plus profonde sympathie aux familles des disparus, qui ont sacrifié leur vie à un idéal de solidarité avec les victimes du conflit tchétchène, ainsi qu'à la Croix-Rouge néerlandaise, la Croix-Rouge de Norvège, la Croix-Rouge canadienne et la Croix-Rouge néo-zélandaise. Le CICR est extrêmement choqué par cette tragédie et condamne énergiquement cette attaque, ainsi que la violation de l'emblème de la croix rouge. 

  Assassinat de six collaborateurs du CICR en Tchétchénie