Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

L'ex-République yougoslave de Macédoine : secours du CICR pour des civils en fuite devant les nouveaux affrontements

26-07-2001 Communiqué de presse 01/29

Le CICR a fourni, le 25 juillet, des vivres et autres secours d'urgence à des civils qui ont fui leurs foyers dans la région de Tetovo suite à la récente recrudescence des combats entre les forces macédoniennes et des groupes armés d'Albanais de souche.

À Skopje, le CICR a procédé au cours de la journée à deux distributions de secours pour quelque 450 personnes déplacées des villages de Tearce, Lesok et Neprosteno, qui sont hébergées dans un abri temporaire. Au cours d'une autre mission, une équipe du CICR s'est rendue à Zilce, avec du personnel de la Croix-Rouge macédonienne, pour fournir des vivres ainsi que des colis de produits d'hygiène et d'articles pour bébés à quelque 500 personnes venues des mêmes villages proches de Tetovo. Cette action faisait suite à une mission d'évaluation effectuée la veille. Les délégués, qui étaient arrivés sur place quelques heures à peine après les premiers déplacés, avaient alors trouvé les familles déplacées dans un état de grande détresse, beaucoup n'ayant pas même pu emporter leurs effets personnels.

Quelque 1 800 personnes de la région de Tetovo ont été enregistrées par la Croix-Rouge macédonienne pendant les deux premiers jours qui ont suivi le début des combats. Toutes recevront bientôt des secours fournis par le CICR et distribués par la Société nationale.

Le bureau du CICR à Tetovo continue à recevoir des demandes urgentes de civils qui souhaitent être évacués de villages affectés par les combats. Plusieurs tentatives pour gagner la région ont été faites le mardi 24 juillet mais l'équipe a dû rebrousser chemin pour des raisons de sécurité. Plus tard dans la journée, les délégués ont pu évacuer de Tearce cinq personnes, dont une grièvement blessée. Le CICR continuera à essayer d'atteindre de toute urgence les civils pris au piège, dès que la situation sur le plan de la sécurité le permettra.