Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Angola - Activités du CICR, janvier - août 2002

16-09-2002 Point sur les activités

 

 

Après l'accord de cessez-le-feu qui a eu lieu plus tôt cette année , un appel a été lancé le 9 août pour une rallonge budgetaire de 4.2 millions USD, ce qui porte le bugget global pour les activités du CICR en Angola en 2002 à 21.2 million USD - soit une augmentation de 25% du montant initialement prévu.

 

       
Protection 
 

Depuis la signature d'un accord de cessez-le-feu en Angola le 4 avril, les activités de l'Agence de Recherches du CICR ont augmenté de manière substantielle. Ainsi, dans les huit premiers mois de cette année, plus de 17'500 messages Croix Rouge ont été émis, et plus de 16'800 distribués dans les différentes provinces de l'Angola, y compris dans des zones auparavant inaccessibles. Afin d'être en mesure de fournir un service approprié face à cette augmentation, 82 nouvelles antennes Croix Rouge ont été établies à travers le pays.

Plus de 2'000 familles ont déposé des demandes de recherche pour essayer de localiser leurs proches. En même temps, 539 enfants non accompagnés ont été enregistrés par le CICR. Entre autres à l'aide de nouveaux logiciels et de caméras digitales, les délégués s'efforcent à trouver leurs familles. Depuis le début de cette année, il a été possible de réunir 40 enfants avec leurs proches. Plus de 30 réunifications familiales seront effectuées prochainement. Toutes ces activités sont conduites en étroite collaboration avec la Société nationale de la Croix Rouge (CVA).

Dans le cadre de son action en faveur des pe rsonnes privées de liberté, le CICR a effectué 25 visites dans 18 lieux différents depuis le début de l'année.

 

       
Assistance aux victimes du conflit - Agriculture et sécurité alimentaire  
 

Les programmes d'agriculture et de sécurité alimentaire du CICR sont concentrés dans les provinces de Bié et de Huambo. A Huambo, 38'000 bénéficiaires dans les camps pour personnes déplacées de Cruzeiro et de Caala reçoivent des rations alimentaires sur une base régulière. Le même nombre de bénéficiaires reçoit des semences afin de graduellement pouvoir atteindre une autonomie alimentaire. De plus, des semences sont distribuées à 10'000 familles dans la province de Bié et à 36'000 familles (deux fois, pour les saisons de labourage des nacas et des lavras) dans la province de Huambo. De jeunes plants, devant donner 500'000 arbres, sont distribués par le CICR dans les mêmes provinces.

Une distribution d'urgence de secours a été faite pour 8'300 bénéficiaires à Chilembo, au sud de Huambo, suite à l'ouverture de zones inaccessibles avant le 4 avril.

 

       
Santé et alimentation  
 

Le CICR en Angola collabore de manière étroite avec le Ministère de la santé, en fournissant de l'assistance dans les hôpitaux gouvernementaux. Ainsi, le CICR soutient les services de chirurgie et de pédiatrie de l'Hôpital Central de Huambo, chaque service bénéficiant à 15'000 personnes. De plus, dans les provinces de Huambo, Bié et Uige, le CICR soutient 12 postes de santé primaire et met en oeuvre la promotion de la prévention SIDA pour 300'000 bénéficiaries, en collaboration avec la Société nationale de la Croix Rouge (CVA) et le Ministère de la santé.

 

       
Actions contre les mines 
 

Le CICR continue à soutenir 3 centres de réhabilitation du Ministère de la santé, situés à Luanda, Huambo et Kuito, assistant ainsi 3'000 personnes handicapées venant de 7 provinces. Depuis le début du programme orthopédique du CICR en Angola, plus de 15'000 amputés ont été appareillés. Le développement de la technique du CICR contibue à une production annuelle de plus de 2'000 prothèses. L'assistance fournie couvre le soutien technique et financier à ces 3 centres orthopédiques, y compris la fabrication et l'appareillage de prothèses, et la fabrication et la distribution de chaises roulantes et de béquilles. Tous ces services, y compris la physiothérapie, le transport et l'hébergement, sont gratuits.

 

       
Eau et assainissement 
 

Le CICR entreprend la réhabilitation et la protection de sources et de puits à Kuito (province de Bié) pour une population de 12'000 bénéficiaries, et des programmes d'assainissement d'urgence ont été mis en place pour 28'000 personnes. En collaboration avec la Société nationale de la Croix Rouge (CVA), le CICR distribue d u savon à 280'000 personnes déplacées à Kuito et à Huambo. A l'Hôpital Central de Huambo, le CICR a soutenu la réhabilitation des conduites d'eau et des égouts.

 

       
Denrées non-alimentaires et abris 
 

Des distributions de denrées non-alimentaires ont été faites à 20'000 familles de personnes déplacées, surtout dans les provinces de Huambo et de Bié, en collaboration avec la Société nationale de la Croix Rouge (CVA).

 

       
Action préventive - Promotion du droit humanitaire 
 

Le CICR entreprend la promotion active des principes du droit humanitaire et du Mouvement de la Croix Rouge aux membres des forces armées, de la police, aux autorités traditionnelles et au public en général. Cette diffusion est effectuée à travers des séances formelles (pour près de 4'100 membres des forces de sécurité dans les huit premiers mois de l'année en cours) ainsi qu'à travers de présentations plus informelles et de pièces de théâtre (pour près de 8'000 personnes jusqu'à présent). Des émissions radio régulières à Luanda, Huambo et Kuito contribuent également à la diffusion de ces principes.