Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Angola : L’autosuffisance avec une seule récolte?

28-11-2002 Communiqué de presse 02/48

Afin d’aider les personnes revenues chez elles à devenir autonomes d’ici au mois d’avril prochain, le CICR a procédé à la distribution de colis de secours aux 10 000 premières familles, ainsi qu’à 7 500 familles supplémentaires, parmi lesquelles un certain nombre de personnes extrêmement vulnérables vivant à Kululo, dans l’extrême nord de la province de Huambo, qui n’avaient reçu jusqu’alors aucune assistance d’une autre organisation humanitaire.

Pendant de nombreuses années, lorsque le conflit faisait rage en Angola, le CICR a assuré la survie de 10 000 familles (quelque 40 000 personnes) dans trois camps pour personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, situés près de Huambo sur le Planalto central, une zone particulièrement affectée par les combats, les maladies et la pauvreté. Peu de temps après la signature de l’accord de cessez-le-feu entre les belligérants le 4 avril dernier, les personnes déplacées ont commencé à envisager de rentrer chez elles. En août, il est devenu manifeste qu’une majorité d’entre elles faisaient régulièrement les trajets entre les camps et leur ancien domicile – certaines parcourant jusqu’à 60 km à pied – afin d’organiser leur retour définitif.

Au début, seuls quelques hommes sont partis en reconnaissance durant plusieurs jours à chaque fois, mais leurs déplacements sont bientôt devenus de plus en plus longs et fréquents, plusieurs milliers d’habitants des camps se joignant à eux. En septembre, le camp de Cruzeiro était complètement vide de ses occupants, qui étaient principalement retournés dans les villages de Sambo et de Samboto, au sud de Huambo, poussés par le besoin impérieux de se préparer pour la nouvelle période de plantation sur leurs propres terres. En une semaine, il ne subsistait plus aucune trace du camp. Tous les matériaux utiles avaient été emportés par les déplacés rentrant chez eux, tandis que les objets abandonnés sur place avaient été pris par les résidents locaux pour leur propre usage.

Afin d’aider les personnes revenues chez elles à devenir autonomes d’ici au mois d’avril prochain, le CICR a procédé à la distribution de colis de secours aux 10 000 premières familles, ainsi qu’à 7 500 familles supplémentaires, parmi lesquelles un certain nombre de personnes extrêmement vulnérables vivant à Kululo, dans l’extrême nord de la province de Huambo, qui n’avaient reçu jusqu’alors aucune assistance d’une autre organisation humanitaire. Lancé en septembre, le programme d’assistance s’est poursuivi en octobre avec des distributions de rations alimentaires, de semences et d’outils. Afin de s’assurer que les semences ne sont pas consommées, la distribution de rations alimentaires continuera jusqu’au mois d’avril 2003, époque à laquelle les bénéficiaires devraient pouvoir faire leurs propres récoltes. En mai, une évaluation sera réalisée afin de déterminer si le programme d’assistance doit être reconduit pour la prochaine période de plantation ou si, le temps d’une récolte, les bénéficiaires ont atteint l’autosuffisance.

  Informations complémentaires: Caspar Landolt, CICR Luanda, tél.: ++0024 42 264 454