Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Angola : Rétablissement des liens familiaux : un an d’activités CICR

27-05-2003 Point sur les activités

Un vaste programme vise à aider à la reconstruction du tissu social de l’Angola. En donnant aux familles la possibilité de prendre contact avec leurs proches grâce à l’échange de milliers de messages Croix-Rouge, et en localisant les personnes dont on est sans nouvelles, le CICR espère contribuer à la stabilité du pays.

  Résumé  

  • La très longue guerre civile en Angola (1975-2002) a provoqué de gigantesques déplacements de population et la séparation de nombreuses familles dont les membres ont été dispersés dans tout le pays et à l’étranger. À l’intérieur de l’Angola, de nombreuses régions sont restées dans l’isolement à cause du danger des mines et des barrières séparant les zones contrôlées par les diverses parties au conflit. Pour ces raisons, dans bon nombre de cas, les liens familiaux ont été perdus lors des premières décennies de la guerre.

  • Depuis le cessez-le-feu, il y a un an, le CICR, en coopération avec la Croix-Rouge angolaise (Cruz Vermelha de Angola) a mis sur pied un important programme de rétablissement des liens familiaux. Il a ouvert 139 bureaux dans tout le pays pour permettre aux Angolais de : rétablir et maintenir les liens familiaux interrompus pendant la guerre, déposer des demandes de recherches pour localiser des proches dont ils sont sans nouvelles, trouver les familles d’enfants non accompagnés et rechercher des enfants à la demande de leurs parents.

  • Outre les procédures habituellement utilisées pour localiser les personnes disparues, le CICR publie un magazine de la Croix-Rouge où figure la liste des personnes recherchées par leurs proches. Cette liste est aussi disponible sur le site Web du CICR : www.familylinks.icrc.org.