Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Côte d'Ivoire : libération de huit détenus

05-03-2004 Communiqué de presse 04/18

Genève (CICR) – Huit membres des Forces ivoiriennes de défense et de sécurité libérés par les Forces armées des forces nouvelles (FAFN) ont été remis le 4 mars au Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Cette opération a eu lieu à Man (ouest du pays) en présence de représentants des forces de la MICECI (Mission de la CEDEAO en Côte d'Ivoire), des forces françaises de l'Opération Licorne, ainsi que de la MINUCI (Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire).

Avant leur libération, deux délégués du CICR, dont un médecin, s'étaient entretenus sans témoin avec chacun d'eux afin d'évaluer leur état de santé et de s'assurer de leur volonté d'être transférés à Abidjan. Ensuite, les délégués les ont accompagnés à bord d'un avion mis à disposition par les forces françaises jusqu'à Abidjan, où ils les ont remis au commandant des opérations interarmées des forces armées ivoiriennes.

Le 7 décembre dernier, 40 militaires avaient pu regagner Abidjan lors d'une opération similaire à laquelle le CICR avait aussi participé. Dans les deux cas, les personnes ont été libérées sur décision et avec l'accord de toutes les autorités concernées. La loi d'amnistie du 6 août 2003 a ainsi permis aux Ivoiriens arrêtés pour infraction contre la sûreté de l'État et la défense nationale de retrouver la liberté.

Suite à l'opération du 4 mars, tous les membres des Forces ivoiriennes de défense et de sécurité arrêtés dans le cadre du conflit armé déclenché le 19 septembre 2002 et visités par le CICR sont considérés comme ayant été libérés. Le CICR va poursuivre son action en faveur des autres personnes toujours privées de liberté en raison de la situation.

  Information complémentaire :  

  Pierre Ryter, CICR Abidjan, tél. : + 225 224 000 70  

  Juan Martinez, CICR Genève, tél. : +41 22 730 22 81 ou +41 79 217 32 17