Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Irak : les besoins des femmes en période de conflit armé

14-12-2006 Communiqué de presse 06/78

Au cours d'une table ronde organisée par le CICR dans la capitale jordanienne d'Amman, du 11 au 13 décembre, 16 représentantes d'organisations non gouvernementales et d'associations de tout l'Irak se sont rencontrées pour discuter des effets du conflit armé sur les femmes en Irak.

« En période de conflit armé, les femmes font face à des difficultés spécifiques. Des questions telles que les disparitions de personnes et les répercussions sur leurs familles, la détention et la réinsertion dans la société après la libération, les violences sexuelles, l'accès aux soins de santé génésique et les moyens de maintenir les liens familiaux, représentent toutes des difficultés que les femmes doivent surmonter au quotidien », a expliqué Florence Tercier Holst-Roness, responsable du projet « Les femmes et la guerre », lancé par le CICR. « Les souffrances endurées par les femmes pourraient être soulagées si les règles du droit international humanitaire étaient pleinement respectées. »

Les participantes à la table ronde ont parlé avec émotion de leurs expériences et ont donné leur avis sur la situation humanitaire actuelle. Une représentante de Bagdad a souligné le rôle crucial joué historiquement par les femmes irakiennes, « un rôle qui a été à la fois renforcé et affaibli par les guerres successives et les années de sanctions, de violence et de contraintes sociales ».

Les groupes de travail ont identifié les besoins spécifiques des femmes sur le plan humanitaire et envisagé des moyens d'y répondre, tout en relevant le fait que ce sont les civils les principales victimes du conflit en cours en Irak.

Cette manifestation était organisée dans le cadre de l'action menée par le CICR pour nouer le dialogue avec différents secteurs de la société irakienne, y compris les autorités politiques, les universitaires, les chefs religieux et les représentants de la société civile, afin de bénéficier de leur soutien dans les activités que l'institut ion mène en faveur des victimes de la situation dans ce pays déchiré par la violence.

  Informations complémentaires :  

  Annick Bouvier, CICR Genève, tél. : +41 22 730 24 58 ou +41 79 217 32 24  

  Nada Doumani, CICR Irak, tél. : +962 777 399 614 ou +964 790191 69 27