Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Ouganda : des moyens de subsistance pour 40 000 personnes dans le nord du pays

11-04-2008 Communiqué de presse 08/44

Kampala (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) lance actuellement, dans le nord de l’Ouganda, des projets axés sur la mise en place de moyens de subsistancedurables.

Jusqu’à 40 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays ou réinstallées dans leur région d’origine en bénéficieront. Les activités de l’institution dans le domaine de la sécurité économique en faveur des victimes du conflit dans les districts acholis sont adaptées à l’évolution des besoins. Des projets « argent contre travail » et des activités génératrices de revenus viendront ainsi compléter ses vastes programmes de distribution de semences, qui se sont achevés en mars 2008.

Les familles qui participeront au programme « argent contre travail » mèneront à bien des projets choisis par leur propre communauté, consistant notamment à mettre en culture de nouvelles terres et à réparer des infrastructures. Une fois le travail réalisé, elles seront rétribuées en espèces, sur la base des salaires locaux. Lorsque les gens retournent chez eux, ils doivent faire face à toute une série d’importantes difficultés, qui viennent s’ajouter à d’autres tâches vitales. Leurs sources de revenus, notamment, sont très limitées, et ils doivent travailler des terres restées en friche de nombreuses années. « L’argent liquide complétera le revenu des foyers et leur permettra de concentrer leur énergie sur des tâches importantes telles que la culture des terrains agricoles », explique Janet Angelei, coordinatrice des programmes de sécurité économique du CICR à Kampala. Les projets de mise en place de moyens d’existence durables bénéficieront également aux familles les plus vulnérables – comme celles qui sont dirigées par des enfants, des personnes âgées ou des handicapés physiques –, du fait que les participants aux projets mettront des terres en culture pour elles.

Les projets « argent contre travail » compléteront un systè me d’activités génératrices de revenus destiné aux familles vulnérables. Les groupes de bénéficiaires recevront du matériel (pompes d’irrigation, presses à briques et presses à huile) grâce auquel ils pourront augmenter leurs revenus. « Afin d’assurer la durabilité du projet, le CICR a fourni des instruments simples d’usage et actionnés manuellement ; cela permettra d’éviter des dépenses liées à l’achat de carburant ou de pièces de rechanges onéreuses », précise Fabien Pouille, agronome régional du CICR en mission à Kampala.

Grâce au processus de paix engagé en juillet 2006 avec l’ouverture des pourparlers de paix entre les parties au conflit, la situation humanitaire dans le nord de l’Ouganda ne cesse de s’améliorer. Les déplacés sont de plus en plus nombreux à revenir chez eux dans le nord de l’Ouganda, où ils ont un accès toujours plus large à des terres cultivables.

Par le biais de ses programmes dans les domaines de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de la santé, le CICR s’emploie à améliorer les conditions de vie de plus d’un demi-million de personnes – les déplacés internes vivant dans des camps et les personnes réinstallées chez elles dans les districts acholis.

  Informations complémentaires :  

  Pascal Jequier, CICR Kampala, tél. : +256 414 341 605 / 6  

  Marçal Izard, CICR Genève, tél. : +41 79 217 32 24