Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Nigéria : un forum pour obtenir un soutien en faveur d’un traité universel sur le commerce des armes

12-05-2010 Communiqué de presse 10/81

Abuja (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), avec le soutien du ministère nigérian des Affaires étrangères et la participation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), tient aujourd’hui un forum à Abuja afin de mobiliser les États membres de la CEDEAO en faveur d’un traité universel et solide sur le commerce des armes en vue de la Conférence des Nations Unies de 2012 chargée de la négociation de ce traité.

Des ambassadeurs des pays de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et Togo) et des représentants de plusieurs pays partenaires, notamment du Canada, de la Finlande, du Mexique, de la Norvège et de la Suisse, ainsi que de l’Union européenne, participeront à l’événement.

« Nous espérons que ce forum remportera le même succès que les forums précédents qui ont contribué à promouvoir la signature de la Convention sur les armes à sous-munitions auprès des États de l’Afrique de l’Ouest et ont favorisé l’entrée en vigueur de la Convention de la CEDEAO sur les armes légères et de petit calibre », déclare Jacques Villettaz, chef de la délégation du CICR au Nigéria.

Le commerce non réglementé des armes constitue un véritable fléau en Afrique de l’Ouest. Dans les conflits armés passés, il a été à l’origine de destructions de grande ampleur et d’une souffrance immense parmi les centaines de milliers de civils touchés. Pour lutter contre ce phénomène, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution en 2006 visant à élaborer un instrument juridiquement contraignant sur le commerce des armes établissant des normes internationales communes pour l’importation, l'exportation et le transfert d’armes classiques.

Au Nigéria, le CICR et la Croix-Rouge du Nigéria viennent en aide aux victimes de la violence interne et des catastrophes naturelles. Le CICR collabore étroitement avec la Commission de la CEDEAO et les ministères pour soutenir et promouvoir la ratification des traités de droit international humanitaire et leur intégration dans les législations nationales.

  Informations complémentaires :  

  Robin Waudo, CICR Abuja, tél. : +234 703 595 4168