Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Pakistan : les inondations dévastatrices s'étendent à tout le territoire

09-08-2010 Communiqué de presse 10/146

Genève (CICR) – Les prévisions météorologiques restent préoccupantes dans ce pays où, selon les autorités nationales, les intempéries ont déjà fait au moins 1 600 victimes et plus de dix millions de sinistrés.

     
    ©Reuters/Ho New      
   
Un membre d'une unité médicale mobile du Croissant-Rouge pakistanais soigne un enfant dans le village de Pashtun Garhi dans le district de Nowshera (province du Khyber Pashtunkhwa).      
               
    ©CICR      
   
Des collaborateurs du CICR et du Croissant-Rouge pakistanais préparent une distribution de vivres à Nowshera.      
               
    ©CICR      
   
À Nowshera, 3 500 victimes des inondations ont reçu des rations alimentaires pour un mois.      
         

     

 

Les fortes pluies qui continuent de s'abattre sur le nord-ouest du Pakistan entravent les efforts déployés pour remettre sur pied les infrastructures de base, freinent la distribution des secours et augmentent le nombre de sans-abri. Au moins 500 000 personnes ayant perdu leur maison dans les inondations qui ont frappé toute la province du Khyber Pakhtunkhwa cherchent refuge dans des bâtiments publics et des camps de tentes montés spécialement sur les hauteurs et le long des routes, en quête d'un peu de répit face aux pluies.

« En collaboration avec le Croissant-Rouge du Pakistan, nous fournissons des vivres, des tentes et du matériel pour la construction d'abris aux personnes touchées par les inondations, mais en raison des fortes pluies qui tombent sans discontinuer, la demande ne cesse d'augmenter », explique Michele Ungaro, un ingénieur hydraulicien du CICR basé à Peshawar. « Afin de répondre à cette demande, des ingénieurs hydrauliciens du CICR et du Croissant-Rouge du Pakistan ont été déployés dans plusieurs régions pour pomper l'eau hors des bâtiments et rétablir l'approvisionnement en eau des communautés. »

À Dera Ismail Khan, l'une des villes les plus durement touchées du Khyber Pakhtunkhwa, toutes les sources d'eau sont contaminées, amenant le CICR à utiliser du matériel de purification pour rendre l'eau potable. En outre, l'institution a commencé à extraire l'eau des écoles, des édifices publics et des maisons, ce qui permet aux personnes déplacées de se réfugier dans ces bâtiments. Au total, 6 500 victimes des inondations originaires de Dera Ismail Khan ont reçu des secours du Croissant-Rouge du Pakistan. D'après les prévisions, la zone risque de subir de fortes pluies pendant encore cinq jours.

Ailleurs dans le pays et avec le concours du CICR, le Croissant-Rouge du Pakistan a continué de distribuer des vivres, des bouteilles d'eau, des tentes, du matériel pour la construction d'abris, des ustensiles de cuisine et des articles d'hygiène à 14 000 personnes au Baloutchistan et à 3 500 autres dans la partie du Cachemire administrée par le Pakistan. À Nowshera, une ville du nord-ouest cruellement touchée par les inondations, 3 500 sinistrés ont reçu des vivres les 5 et 6 août. D'autres distributions prévues dans cette ville ont été repoussées à cause de la recrudescence des intempéries, qui ont bloqué la route entre Peshawar et Nowshera. Des colis de vivres destinés à un millier de personnes isolées dans des zones reculées de l'Upper Dir ont été fournis aux autorités pour distribution par hélicoptère, mais les opérations aériennes ont été interrompues en raison de la couverture nuageuse basse et des fortes pluies persistantes.

En coopération avec le Croissant-Rouge du Pakistan et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CICR poursuivra ses opérations de secours dans les nombreuses régions sinistrées. Mille foyers devraient prochainement recevoir une assistance.

  Informations complémentaires :  

  Michael O'Brien, CICR Pakistan, tél. : +92 300 850 8138  

  Christian Cardon, CICR Genève, tél. : +41 22 730 24 26 ou +41 79 251 93 02