Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Libéria : les activités du CICR en mars 2007

24-04-2007 Point sur les activités

Le CICR fournit une assistance aux communautés locales et aux personnes rentrant chez elles dans les comtés de Lofa et de Grand Kru. Ci-après un aperçu des activités récentes menées par le CICR.

 

Santé 
 

Le CICR continue de prêter main forte au secteur de la santé dans le nord et le sud du Libéria pour rétablir le bon fonctionnement du système de soins de santé primaires et améliorer l’accès aux soins de santé de base pour la population.

Le 12 mars 2007, le CICR a ouvert un autre dispensaire dans le comté de Lofa. Le dispensaire de Kpotomai est la huitième structure sanitaire construite et soutenue par le CICR dans le comté.

L’institution a aussi distribué 5 500 moustiquaires à Duogomai, Bondi, Voinjama, Vezala dans le district de Voinjama et à Popalahun, Kamatahun et Lukasu dans le district de Kolahun dans le comté de Lofa. Des moustiquaires imprégnées d’insecticide durable ont été distribuées aux femmes enceintes, aux enfants de moins de cinq ans, au personnel travaillant dans les dispensaires, aux personnes vulnérables et aux sages-femmes traditionnelles. Elles aideront les familles à se protéger contre les piqûres de moustiques, vecteurs du paludisme, qui tue des milliers de personnes chaque année.

Faute de structures sanitaires spécialisées dans certaines régions du Libéria, et compte tenu de la difficulté rencontrée par de nombreux patients pour atteindre la capitale de Monrovia, le CICR a transporté 17 patients ayant besoin de soins spéciaux de Harper à Monrovia où ils ont subi une chirurgie maxillo-faciale et plastique reconstructrice à l’hôpital de Mercy Ship. Douze autres patients ont également été transportés de l’hôpital de Grand Kru à l’hôpital Merlin à Harper pour y subir une intervention ophtalmologique grâce à International Charity Sight Sa vers.

Plus de 120 sages-femmes traditionnelles ayant suivi une formation de six mois organisée par le CICR et le ministère de la Santé ont été diplômées à Kamatahun. Un deuxième groupe de sages-femmes traditionnelles a commencé à suivre un cours de remise à niveau dans les dispensaires de Vezela et Behwen dans les comtés de Lofa et Grand Kru.
 
 
Sécurité economique 
 

Ce sont les civils qui paient le plus lourd tribut pendant la guerre. Ils sont les plus vulnérables et doivent donc être protégés. Le CICR distribue aux agriculteurs locaux des districts de Voinjama et de Kolahun du comté de Lofa des outils agricoles ainsi que des semences de riz achetées à des commerçants locaux au moyen de bons d’achat échangés contre du riz au beurre avec les agriculteurs locaux.

Au début de mars 2007, plus de 4 600 personnes de 42 villages ont bénéficié du système de bons d’achat. Deux cent quinze tonnes de riz au beurre au total ont été échangées contre des semences de riz. 

Toujours en mars, des outils ont été distribués dans différents villages du comté de Grand Kru lorsque le CICR a lancé son nouveau programme d’initiatives microéconomiques communautaires. Le même mois, le CICR a commencé à soutenir les projets concernant l’assainissement de deux marécages, deux fermes de production de poivre, un étang de pisciculture et une ferme communautaire de culture du manioc.

Le CICR a aussi distribué 20 couvertures et dix nattes à la prison centrale de Voinjama du comté de Lofa pour les détenus afin d’améliorer leurs conditions de détention.

     

 
Eau et habitat 
 

Le CICR continue de pourvoir aux besoins « eau et assainissement » des personnes les plus vulnérables des comtés de Lofa et Grand Kru ainsi que des personnes vivant dans les environs de Monrovia. Le CICR apporte de l’aide à ces personnes en construisant et en remettant en état des puits et des latrines, en organisant des campagnes de sensibilisation à l’hygiène, et en dispensant une formation à l’entretien des pompes.

Depuis le début de 2007, on estime que l’institution a remis en état ou construit 111 puits et 105 latrines pour quelque 25 000 personnes. Le CICR met en oeuvre ses activités en coopération avec les communautés pour que les activités soient davantage prises en main au niveau local et s’inscrivent dans la durée. 

Le CICR encourage les communautés à construire leurs propres latrines familiales dans le cadre d’un partenariat commun. La communauté érige la superstructure et fournit tout le travail tandis que le CICR fournit des dalles et un toit. Aujourd’hui, plus d'une centaine de familles ont fini de construire leurs propres latrines dans les zones rurales des comtés de Lofa et Grand Kru.

Comme dans la plupart des zones rurales, de nombreux puits sont abandonnés lorsque les pompes sont cassées. Pour sortir de cette situation, le CICR a formé les communautés à Lofa et Grand Kru à devenir responsables de l’entretien de leurs puits et latrines. Les communautés pourront ainsi bénéficier plus longtemps d’une eau potable de bonne qualité et d’une meilleure hygiène.



Rubriques associées