Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Ouganda : les activités du CICR d'avril à juin 2007

11-09-2007 Point sur les activités

En coopération avec la Croix Rouge ougandaise, le CICR poursuit son programme d'assistance humanitaire en Ouganda où il vient en aide aux personnes déplacées à l'intérieur du pays, rend visite aux détenus et s'emploie à promouvoir le droit international humanitaire (DIH) auprès des forces armées, des forces de police et dans les universités.

  Aperçu général de la situation
 

Soucieux de pouvoir adapter son action à l'évolution des besoins, le CICR suit de près la situation dans le Nord de l'Ouganda, où des pourparlers de paix sont en cours à Juba, Soudan, entre les autorités Ougandaises et les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA). Ces négociations ont débouché sur l'instauration d'une stabilité relative dans le Nord du pays et, partant, sur un élargissement de l'accès aux terres cultivables des personnes déplacées internes qui retournent désormais volontairement dans leurs foyers ou vers de nouveaux sites plus proches de chez elles. Le CICR s'efforce d'améliorer les conditions de vie de quelques 770 000 personnes déplacées à la suite du conflit armé qui fait rage dans le Nord de l'Ouganda, dans des camps implantés dans les cinq districts de Gulu, Kitgum, Pader, Amuru, et Oyam.
 

Aux termes d'un protocole d'accord conclu avec le CICR en 2005, les Forces de défense populaires de l'Ouganda (FDPU) et les forces de police ougandaises ont poursuivi sans relâche l'intégration du droit international humanitaire dans leur doctrine, leur formation et leurs procédures opérationnelles. En avril, le CICR a organisé un cours d'initiation au DIH à l'intention des militaires servant dans la région explosive du Karamoja, ainsi qu'un cours de formation de formateurs destiné aux militaires, à Jinja.
 

Les délégués du CICR ont poursuivi sans relâche leurs visites des centres de détention afin de veiller à ce que le traitement et les conditions de vie des personnes privées de liberté dans le cadre de conflits internes soient conformes aux normes internationales de base.
 

Le CICR poursuit son assistance technique et financière à la Croix Rouge ougandaise et il est en contact permanent avec les autres organisations d'aide humanitaire afin d'éviter des doublons dans les services fournis.
 

 
Protection 
 

Amélioration de la situation des détenus
 
  • Au deuxième trimestre de 2007, le CIRC a effectué 40 visites dans 30 lieux de détention civils et militaires, axant plus particulièrement son attention sur Karamoja, Kampala, et les régions situées au Nord et à l'Ouest du pays.

  • Soucieux de veiller à l'approvisionnement en eau potable des détenus, le CICR a mené à bonne fin la construction d'un réservoir d'eau de 330 000 litres dont bénéficieront 10 000 personnes internées dans le complexe pénitentiaire de Luzira.

  • Le CICR a également remis en état des puits d'eau, dans les prisons de Gulu, Ruimi et Ibuga. Il a installé deux nouvelles pompes à bras à Rwimi et Ibuga.

  • Il a fourni des nécessaires de couchage, de toilette et des articles destinés à un usage récréatif aux détenus des prisons de Kamuge, Hoima, Masindi, Isimba et Moroto.

  • En coopération avec les responsables du Service des prisons de l'Ouganda et des programmes nationaux de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme, mis en oeuvre sous l'autorité du Ministère de la santé, le CICR a donné son accord à l'application conjointe, dans les prisons de Luzira Upper, Fort Portal et Gulu, d'un projet pilote sur la santé, qui s'étalera sur deux ans.
     

  Rétablissement des liens familiaux
 

Le CICR et la Croix Rouge ougandaise ont continué d'aider les membres des familles séparées par le conflit à rester en contact les uns avec les autres. En tout, 972 messages Croix Rouge ont été échangés, notamment entre les détenus politiques et leurs familles.
 

 
Assistance 
 

Aide à la population civile
 

Le CICR a poursuivi sa politique de dialogue confidentiel avec les hommes en armes et les autorités compétentes afin que la population civile soit traitée avec plus de respect.
 

  Amélioration des conditions de vie des personnes déplacées internes grâce à l'eau et à l'assainissement
 

Les programmes du CICR en matière d'eau, d'assainissement, d'hygiène et d'habitat permettent aux victimes de conflits armés d'avoir accès à l'eau potable pour leur consommation personnelle et pour d'autres usages domestiques.   L'amélioration des conditions d'hygiène protège la population contre les maladies d'origine hydrique.
 

  • Au deuxième trimestre, le CICR a foré deux puits qu'il a équipés de pompes à bras et il a remis en état 27 autres points d'eau.

  • Outre les séances hebdomadaires de promotion de l'hygiène qu'il a organisées dans sept camps accueillant des personnes déplacées internes, le CICR a apporté son concours à la construction de 177 latrines.
     

  Malades et blessés
 

Le programme santé du CICR a pour objet de veiller à ce que les personnes déplacées internes/rapatriés vivant dans les zones desservies par les 14 centres de santé qui bénéficient du soutien du CICR, aient accès aux soins de santé essentiels, préventifs et curatifs - grâce à l'efficacité des activités communautaires - et aux services de santé en place.
 

  • Le CICR a fait don d'un assortiment de médicaments et de fournitures médicales à quatre hôpitaux, dont un hôpital militaire, et à 15 centres de santé.

  • Au moins, 20 000 moustiquaires traitées aux insecticides ont été distribuées à leurs bénéficiaires dans plusieurs camps implantés à Gulu, Pader et Kitgum.

  • Une formation aux soins prénataux et aux accouchements bénéficiant de conditions de sécurité, a été dispensée à 151 accoucheuses traditionnelles intervenant dans six camps de personnes déplacées internes.

  • Au cours du deuxième trimestre, le CICR a procédé au moins à 28 évacuations sanitaires de personnes hébergées dans des camps vers des hôpitaux de recours et des centres de santé.
     

  Aide matérielle destinée à améliorer la sécurité alimentaire et économique des personnes déplacées internes
 

  • Au cours du deuxième trimestre, 67 192 familles (soit 369 500 personnes) ont reçu des semences pour la deuxième saison de semailles ainsi que des articles ménagers de première nécessité tels que des couvertures et du savon.

  • Dans le cadre d'une intervention d'urgence, le CICR a fourni des articles ménagers de première nécessité à 8679 personnes appartenant à 1578 familles qui avaient perdu leurs effets personnels.

  • Le CICR a organisé des cours de formation à l'agriculture axés sur l'amélioration des techniques de production, à l'intention de près de 3000 agriculteurs.

  • Le CICR a distribué à 936 familles hébergées dans le camp d'Atanga à Pader, qui avaient perdu leurs réserves de nourriture à la suite d'un incendie, des denrées alimentaires d'urgence mises à leur disposition par le Programme alimentaire mondial.

 
Promotion du droit international humanitaire (DIH) 

 

  Les Forces de défense populaires de l'Ouganda (UPDF)
 

  • En avril, 24 officiers de l'UPDF ont activement participé à un cours de formation de formateurs de 10 jours sur le DIH.

  • À Moroto, 23 officiers de l'UPDF appartenant à la troisième division militaire ont participé à un cours d'initiation au DIH, d'une durée de trois jours.

  • Suite au cours d'une année, dispensé au personnel supérieur de commandement et d'état-major à Kimaka, dans le district de Jinja, 80 officiers supérieurs se sont familiarisés avec le DIH.

  • Au centre de formation militaire de Singo, 44 officiers du renseignement ont participé à une séance d'information sur le DIH.

  • À Jinja, cent officiers qui suivaient une formation aux missions de maintien de la paix à l'étranger ont participé à une séance d'information sur le DIH et sur la coopération civile et militaire

  • Le CICR a également organisé des séances de sensibilisation à l'intention de plus de cent soldats déployés essentiellement dans le Nord du pays, en proie à des conflits.

  • Le CICR a aussi organisé des séances d’information à l'intention de 104 gardes/miliciens de l'Unité de défense locale, dans le Nord de l'Ouganda.
     

  Forces de police ougandaises
 

  • Au centre de formation de la police de Kibuli, 26 officiers sélectionnés pour des missions de maintien de la paix au Soudan et au Liberia ont participé à une séance d’information sur le droit international en matière de droits de la personne et sur les principes humanitaires.

  • Dans le Nord du pays, 247 agents du corps spécial de la police et des agents spécialisés dans la lutte contre les émeutes et le vol ont participé à un cours de sensibilisation au droit international de la personne et aux principes humanitaires.
     

  Universités
 

  • Deux facultés de droit (celle de l'Université de Makerere et l'UCU de Mukono) ont mis en place un module de DIH dans le cadre du cours de droit public international.

  • Le CICR a présenté des exposés sur le DIH à l'Université chrétienne de l'Ouganda (UCU), à Mukono, à l'Université internationale de Kampala et à l'université de Makerere.

  • Trois maîtres de conférence ont participé, à Nairobi, au séminaire du CICR sur l'enseignement général du DIH.

  • Un étudiant de l'Université de Makerere a remporté un concours sur le DIH, réservé aux étudiants de l'Afrique de l'Est.
     

  Autorités politiques
 

  • Des représentants de trois comités du Parlement se sont réunis avec des délégués du CICR avec lesquels il ont échangé des informations sur la mise en oeuvre du DIH.

  • Le CICR a transmis des renseignements sur un projet de loi visant à promulguer la Convention sur les armes chimiques de 1993.

  • Le Bureau des droits de l'homme de l'UPDF a reçu des documents juridiques relatifs au projet de plan d'action de l'UPDF visant à e mpêcher l'incorporation d'enfants soldats dans les rangs de l'armée.

 
Coopération avec la Croix Rouge ougandaise 
   
  • La Croix Rouge Ougandaise a entrepris une évaluation de la situation dans la région explosive de Karamoja - et une autre dans le district de Manafwa -0, en rapport avec les heurts qui se sont déroulés au Mont Elgon/Pokot, au Kenya.

  • Le CIRC a aidé la Croix Rouge ougandaise à mettre sur pied 510 cours de sensibilisation à l'intention de 11 383 personnes.



Rubriques associées