Tindouf, à la frontière avec le Sahara occidental. Image d'illustration.

Algérie : au cœur de notre action, de janvier 2017 à décembre 2018

En Algérie, le CICR a été actif durant la guerre d’indépendance (1954-1962), visitant les détenus et assistant les populations déplacées. Aujourd'hui encore, notre action continue dans ce sens.
Article 18 mars 2019 Algérie

En Algérie, le CICR visite les détenus, évalue leurs conditions de détention et obtient des améliorations s'il y a lieu. Il travaille avec le Croissant-Rouge algérien et apporte son concours aux autorités pour la promotion du droit international humanitaire.

Voici un aperçu de nos activités de janvier 2017 à décembre 2018. 

304 détenus
ont été suivis individuellement.
356 messages téléphoniques
ont été échangés en faveur des détenus et leurs familles.
2 380 personnes
ont été formées en droit international humanitaire et ont pris connaissance du travail du CICR.
29 points focaux du Croissant-Rouge algérien
ont été formés en pédagogie des premiers secours.
30 000 documents et photos d'archives du CICR
liés à la guerre de libération de l’Algérie ont été partagés avec la Direction Générale des Archives Nationales.