Droit international humanitaire : Madagascar soutient le Document de Montreux

29 juillet 2015
Droit international humanitaire : Madagascar soutient le Document de Montreux
(De gauche à droite) SE Mr l’Ambassadeur de Suisse, SE Mme le Ministre de la Justice, SE Mr le Premier Ministre, Mme la présidente de la CONADIH et le Chef de délégation régionale du CICR. CC BY -NC-ND/CICR/Narindra Rakotonanahary

Une table-ronde pour présenter le Document de Montreux aux différents responsables étatiques malgaches s'est tenue le 18 juin 2015 à Antananarivo. Une initiative prise par la Commission Nationale de Droit International Humanitaire (CONADIH) de Madagascar et soutenue par le CICR et l'Ambassade de Suisse pour Madagascar, les Comores et les Seychelles.

Le Document de Montreux est un rappel du droit international portant sur la réglementation des Entreprises Militaires et de Sécurité Privée en temps de conflit armé.

Dans son allocution, le Premier ministre, le Général Ravelonarivo, a affirmé le soutien de son pays au Document de Montreux. Il a par ailleurs souligné l'importance pour Madagascar de respecter et de faire respecter les droits de l'homme et le droit international humanitaire.

« Même si Madagascar ne connaît pas de conflit armé, que ce soit international ou non-international, le fait d'unir sa voix au concert des autres Nations contribue à la promotion du droit international humanitaire », explique Christoph Vogt, délégué régional.

Au cours de la table-ronde, un conseiller juridique du CICR, Romaric Ferraro, a partagé son expertise sur le Document de Montreux. Après avoir explicité le champ d'application du document, il a notamment rappelé les obligations juridiques et les bonnes pratiques y liées, démontrant de ce fait qu'il n'y avait pas de vide juridique autour de la réglementation des Entreprises Militaires et de Sécurité Privée.

A ce jour, Madagascar est le 53ème Etat à accorder son soutien au Document de Montreux, soutien qui deviendra formel par l'envoi d'une lettre du Gouvernement malgache à la Suisse.