Israël et le territoire palestinien occupé : les démolitions prévues de maisons sont illégales

17 octobre 2015

Jérusalem/Genève (CICR) ─ Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) prie instamment le gouvernement israélien de cesser immédiatement les plans de destruction punitive de six maisons privées en Cisjordanie. Ces maisons appartiennent à des familles de Palestiniens accusés d'infractions pénales, et selon le CICR, ces démolitions équivaudraient à une punition collective.

« Les familles et les communautés ne devraient jamais être punies ou tenues pour responsables d'actes qu'elles n'ont pas commis personnellement. S'il est procédé à la prochaine série de démolitions, comme prévu, ces démolitions exacerberont le climat actuel de peur et de représailles, et seront contre-productives », déclare Jacques de Maio, chef de la délégation du CICR en Israël et dans les territoires occupés.

Suite à l'annonce du gouvernement israélien, les forces de sécurité israéliennes ont engagé le processus de démolitions punitives, qui peuvent commencer de manière imminente.

« Les destructions prévues de ce type ou le remplissage de maisons avec du béton, en pareilles circonstances, équivaut à une punition collective, qui est proscrite par le droit international humanitaire », précise de Maio. « Nous prions instamment les autorités d'annuler ces décisions et d'abandonner cette politique. »

Informations complémentaires :
Krista Armstrong, CICR Jérusalem, tél. : +972 52 601 9150
Nadia Dibsy, CICR Jérusalem, tél. : +972 52 601 91 48
Dibeh Fakhr, CICR Genève, tél. : +41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26