Le CICR en Azerbaïdjan : aperçu des activités menées en 2017

14 mars 2018
Le CICR en Azerbaïdjan : aperçu des activités menées en 2017
Les employés du CICR forment des résidents à la plantation de bulbes de safran dans le district de Qazakh. CC BY-NC-ND / ICRC / Julie Hotte

En 2017, le CICR a continué de mener un large éventail d'activités en Azerbaïdjan, en rapport avec le conflit du Haut-Karabakh. Les personnes vivant dans les zones touchées ont reçu un soutien au travers de divers projets visant à offrir une protection humanitaire aux civils et à renforcer les moyens de subsistance des plus vulnérables.

Le CICR a également poursuivi sa collaboration avec les autorités pour tenter de déterminer ce qu'il est advenu d'environ 4 500 personnes disparues appartenant à l'une et l'autre des parties au conflit. Il a organisé une série d'événements en vue de promouvoir le droit international humanitaire et a régulièrement visité des détenus, notamment des personnes détenues en lien avec le conflit, afin de s'assurer de leurs conditions de détention et du traitement qui leur était réservé, et de les aider à maintenir le contact avec leur famille.

Des milliers de personnes ont bénéficié de diverses activités visant à leur assurer une protection humanitaire. Grâce à son rôle d'intermédiaire neutre, le CICR a notamment facilité l'accès aux champs situés à proximité des lignes de front pour permettre les semailles et les récoltes ainsi que la réparation d'infrastructures essentielles. Plus de 1 700 personnes ont reçu des informations sur les comportements sûrs à adopter en situation de conflit. Pour aider les plus vulnérables à améliorer leur niveau de vie, le CICR a mis en œuvre plusieurs projets qui ont permis à des centaines de familles de voir leurs revenus augmenter. Bon nombre de communautés proches des lignes de front ont en outre vu leur accès à l'eau portable et à l'électricité amélioré ou rétabli grâce aux travaux de modernisation et de réhabilitation réalisés en 2017.

Le CICR a par ailleurs poursuivi son étroite coopération avec la Société du Croissant-Rouge d'Azerbaïdjan afin de renforcer les capacités de la Société nationale dans divers domaines. Plusieurs événements ont été organisés à l'intention des volontaires de la Société nationale pour améliorer leurs compétences en matière de premiers secours, d'intervention d'urgence, de droit international humanitaire et de diffusion de ce droit.

Faits marquants de l'action du CICR en Azerbaïdjan en 2017 :

6,900 personnes ont bénéficié du rôle d'intermédiaire neutre du CICR, qui a facilité l'accès aux champs situés à proximité des lignes de front pour semer et récolter et pour réparer des infrastructures essentielles.

4,336 personnes ont vu leur accès à l'eau rétabli ou amélioré grâce aux travaux de modernisation des infrastructures d'approvisionnement en eau réalisés par le CICR.

2,349 personnes ont reçu divers intrants pour améliorer leurs moyens d'existence.

1,746 personnes ont reçu des informations sur les comportements sûrs à adopter en situation de conflit.

1,443 personnes ont vu le revenu de leur ménage augmenter ou leurs conditions de vie s'améliorer grâce à des projets microéconomiques, des programmes « argent contre travail » ou des aides en espèces inconditionnelles.

1,163 proches de personnes disparues ont bénéficié d'un soutien psychologique au travers de cérémonies commémoratives, de rencontres entre pairs et de visites à domicile.

Aactivités menées en 2017 en Azerbaïdjan (en anglais)