Madagascar : les détenus de Tsiafahy mangeront du zébu pour les fêtes de fin d’année

15 décembre 2014

Antananarivo (CICR) – Comme tous les ans à la veille des fêtes de fin d'année, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) offre aux détenus de la prison de haute sécurité de Tsiafahy un zébu entier, qui sera abattu, dépecé et cuit sur place. L'équipe du CICR profitera aussi de cette journée pour distribuer du savon aux détenus dont les conditions de vie sont particulièrement dures.

Comme Romaric Ferraro, délégué du CICR à Antananarivo et en charge de l'organisation de cette journée de fête, l'explique, « l'univers carcéral est un monde difficile où subvenir à des besoins aussi élémentaires que la nourriture ou l'accès à l'hygiène est un défi quotidien. Le budget alloué à l'administration pénitentiaire est souvent insuffisant pour garantir qu'une ration alimentaire correcte et équilibrée soit fournie à tous les détenus dans ces prisons surpeuplées. Par ailleurs, beaucoup de détenus sont déjà sous-alimentés à leur arrivée en prison, ce qui n'arrange pas la situation. Afin de réduire le taux de mortalité lié à ce problème, le CICR a donc mis en place un programme de lutte contre la malnutrition en collaboration avec le ministère de la Justice ».

Le CICR est présent depuis une vingtaine d'années à Madagascar, et son travail porte principalement sur les lieux de détention. En 2014, il a visité plus de 13 500 détenus et effectué des travaux de rénovation des cuisines, sanitaires, entrepôts et systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans six établissements pénitentiaires. Vingt prisons au total ont bénéficié de ses programmes nutritionnels et huit ont fait l'objet de campagnes de désinsectisation. Enfin, il a apporté son soutien aux greffes de dix établissements et organisé de nombreuses séances de sensibilisation du personnel pénitentiaire aux droits des personnes privées de liberté.

Informations complémentaires :
Narindra Rakotonanahary, CICR Antananarivo, tél. : +261 33 37 303 30