Mali : formation de groupes armés au droit international humanitaire

30 septembre 2014
Mali : formation de groupes armés au droit international humanitaire
Ber, Mali. Un délégué du CICR explique les règles du DIH aux combattants du MNLA et MAA.

Genève / Bamako (CICR) – Des membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) participent à une formation au droit international humanitaire (DIH), organisée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le 1er octobre 2014, à Kidal.

Ménaka, Mali.
Un volontaire de la Croix-Rouge malienne présente les activités de la Société Nationale aux membres du MNLA.

v-p-ml-e-00104.jpg / CC BY-NC-ND / ICRC

« Cette formation s’inscrit dans le cadre d’une série de formations entamées il y a quelques semaines, et qui nous ont permis à ce jour de sensibiliser au DIH plus de 200 combattants du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) et du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), notamment à Ménaka, Ber et Kidal », explique Christoph Luedi, chef de la délégation du CICR au Mali. « Il s’agit à terme de rendre ces groupes armés conscients de leurs responsabilités en matière de respect du DIH et de leur faire mieux connaître les règles de comportement applicables dans les situations de conflit.» 



Ménaka, Mali.
Les participants discutent en équipes les questions d’exercice pratique sur le droit des conflits armés.

v-p-ml-e-00102.jpg / CC BY-NC-ND / ICRC

Les participants sont sensibilisés notamment à la protection des populations civiles et des personnes hors de combat, au traitement des personnes capturées et au respect des principes humanitaires. Le droit international humanitaire est un ensemble de règles qui visent  à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et restreint les moyens et méthodes de guerre.



Ber, Mali.
A l'heure de la pause, les participants prolongent leurs discussions sur les questions du DIH.

v-p-ml-e-00105 / CC BY-NC-ND / ICRC

« Cette formation est possible grâce à la qualité des relations que nous entretenons avec les responsables de ces différents groupes armés depuis plusieurs années », indique M. Luedi. « Conformément à son mandat, le CICR dialogue avec toutes les parties au conflit et leur apporte le soutien nécessaire dans le domaine du DIH ».

En sa qualité d’organisation humanitaire neutre et impartiale, le CICR est en contact avec tous les acteurs du conflit au Mali. À ce titre, l’institution s'est engagée depuis plusieurs années aux côtés de toutes les forces armées, afin de les aider à mieux comprendre et respecter le DIH.  

Informations complémentaires :
Valery Mbaoh Nana, CICR Bamako, tél. : +223 76 99 63 75
Thomas Glass, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 49 ou +41 79 244 64 05