Mali : les parlementaires sensibilisés au droit international humanitaire

08 novembre 2014
Mali : les parlementaires sensibilisés au droit international humanitaire

Bamako (CICR) – Les parlementaires maliens participent aujourd'hui à Bamako à une journée de sensibilisation sur leur rôle dans la promotion et la mise en œuvre nationale du droit international humanitaire (DIH).

« C'est aux législateurs qu'il revient de voter les lois en vue d'une intégration effective du droit international humanitaire dans la législation nationale », explique Christoph Luedi, chef de la délégation du CICR au Mali. « En devenant partie aux quatre Conventions de Genève et à leurs Protocoles additionnels, les autorités maliennes se sont engagées à mettre en œuvre et à diffuser des lois qui assurent l'application des règles de cette branche du droit au niveau national ; et les parlementaires ont un rôle important à jouer dans ce sens. »

Au cours de cette journée organisée par le CICR, en collaboration avec la Croix-Rouge malienne, les participants seront informés de l'état actuel de la mise en œuvre des traités de DIH au Mali. Ils découvriront également les services consultatifs du CICR, auxquels ils peuvent notamment faire appel pour les aider à rédiger des projets de loi portant sur la mise en œuvre nationale du DIH. Ils auront par ailleurs l'occasion d'approfondir leurs connaissances sur le mandat et la mission du CICR.

« À ce jour, le Mali a ratifié presque tous les traités de DIH, mais leur incorporation dans la législation nationale reste incomplète, précise M. Luedi. Or, pour être mieux respecté, le DIH doit d'abord être pleinement intégré dans les lois nationales. Cette rencontre permettra de fixer les bases pour y parvenir. »

Le droit international humanitaire est un ensemble de règles qui protègent les civils pendant les conflits armés, en fixant des limites à la conduite des hostilités. Le CICR encourage les États à ratifier les instruments de DIH, et leur apporte ensuite un soutien technique pour qu'ils les intègrent de manière effective dans leur législation nationale.

Informations complémentaires :
Valery Mbaoh Nana, CICR Bamako, tél. : +223 76 99 63 75