Migrants du Sénégal portés disparus : « Et la mer l’a emporté à jamais »

  • Mamadou (à droite) avec sa femme Khady. Il avait 55 ans lorsqu'il a disparu. Sa femme continue de garder ses outils de menuiserie au cas ou il rentrerait à la maison. Il continuerait son travaille et ils pourraient reprendre leur vie d'avant.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Ndiawar avait 20 ans en 2006. Lorsqu'il était enfant, sa mère l'a trouvé un jour sur ce baobab près de leur maison portant un tshirt comme un masque, essayant d'obtenir le miel d'une ruche accrochée au baobab. Pour sa mère, le baobab représente plein de souvenirs de son fils.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Moustapha avait 26 ans lorsqu'il a disparu en mer. Ses parents gardent toujours son diplôme de collège d'enseignement général encadré au-dessus de son lit. Ils étaient juste quelques jeunes à terminer leurs études et ses parents étaient très fiers de lui. La maman de Moustapha a fait une sévère dépression après que son fils soit parti en mer.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Mafoss avait 21 ans. Vue sur la chambre oú il dormait avec sa mère lorsqu’il était enfant. Il y a quelques années, la mer a englouti la chambre et l’a détruite.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Yancoba (à droite), disparu à 25 ans. Ce bâtiment est tout ce qu’il a laissé derrière lui. Il l’a construite de ses propres mains et y a vécu avec sa femme et son fils. Sa femme s’est remarié et a quitté la maison qui est actuellement occupée par la sœur aînée de Yancoba et son fils de 9ans.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Ousseynou (à droite), disparu à 20 ans. « Il était très bon en réparation électronique, comme cette radio », dit son père. « Même les voisins avaient l’habitude de lui apporter toutes sortes d’appareils électroniques pour réparation. Sûrement qu’il aurait pu gagner sa vie en Espagne dans ce métier, s’il n’avait pas disparu en mer », poursuit son père.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Babacar a disparu à 20 ans. Photo d’une des rues poussiéreuse du village de Ndiebelene. « Il avait l’habitude de dire qu’il voulait quitter ces rues et aller en Espagne en quête d’une nouvelle vie. Malheureusement, il n’arrivera jamais à bon port », raconte sa mère.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Mamadou a disparu à 20 ans. Photo de la plage près de sa maison. « Il a grandi en pêchant et a aimé la mer plus que tout au monde. Et la mer l’a emporté à jamais », raconte sa mère.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
  • Ablaye disparu à 17 ans. Sa mère se rappelle il y a 10 ans lorsqu’il n’y avait pas d’électricité dans le village, Ablaye avait l’habitude d’aller chez les voisins qui avait un générateur pour regarder des films. « Il adorait les films de Rambo », raconte sa mère. « S’il avait été en vie aujourd’hui, il aurait pu regarder avec moi des films sur cette télé », dit-elle.
    CC BY-NC-ND / CICR / J.Cendon
08 février 2017

Ils ont disparu il y a plus de dix ans. Des hommes de tous âges, partis du Sénégal à la recherche d'un avenir meilleur et dont on n'a plus jamais eu de nouvelles. Mais leurs villages, leurs familles ne les ont pas oubliés. Ils continuent de chercher à savoir ce qui est arrivé.

Nous avons envoyé le photographe José Cendon à Gandiol, au Sénégal, pour retrouver les lieux et les objets qu'ils avaient côtoyés.

S'inscrire à la newsletter