Niger : en 2016, à Agadez, des milliers de migrants ont pu accéder aux soins de santé

29 mars 2017
Niger : en 2016, à Agadez, des milliers de migrants ont pu accéder aux soins de santé
Une équipe médicale mise en place par la Croix-Rouge française soigne les migrants blessés et malades. CC-BY-NC-ND / CICR / François THERRIEN

Dans la région d'Agadez et le Nord Tahoua, les populations continuent à faire face aux effets conjugués des aléas climatiques, de l'insécurité et des conflits dans les pays frontaliers. Dans leur tentative de rejoindre la Libye ou l'Algérie, des milliers de migrants mettent aussi leur vie en péril dans la dangereuse traversée du désert du Sahara. Ils se retrouvent souvent bloqués à Agadez et ont besoin de garder le contact avec leurs proches et d'assistance d'urgence, notamment en soins médicaux.

Au cours de l'année 2016, en collaboration avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR), la Croix-Rouge nigérienne (CRN) et la Croix-Rouge française (CRF), nous nous sommes efforcés d'atténuer les souffrances des populations affectées et des migrants en détresse dans la Région d'Agadez.

Faits marquants de l'action du CICR à Agadez au Niger en 2016 :

 3 685 migrants ont été pris en charge médicalement.
 1 200  éleveurs et transhumants ont bénéficié de la construction d'un puits pastoral au profit de du village de Wan Garam.
 347 425 animaux ont pu être vacciné au profit de 17 371 ménages agropasteurs.

Niger - Agadez - Faits et chiffres 2016

S'inscrire à la newsletter