Philippines: distribution de secours à 7 000 personnes évacuées prises dans l’étau des combats à Marawi

11 août 2017

 

Genève / Manille (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en partenariat avec la Croix-Rouge philippine, vient d'achever une distribution de secours à 7 000 personnes déplacées dans la municipalité de Tamparan, une zone située à l'est du lac Lanao dans l'île de Mindanao, difficile d'accès en raison des combats qui font rage dans la capitale Marawi. Selon les estimations officielles, au cours des deux mois du conflit qui sévit à Marawi, plus de 77 000 personnes ont fui vers des zones situées le long de la rive orientale du lac Lanao.

Même si les secours commencent à arriver, beaucoup d'autres sont encore nécessaires pour couvrir les besoins actuels et futurs des personnes ayant fui cette zone depuis le début des affrontements qui ont éclaté le 23 mai. Contrairement aux familles qui ont fui vers le nord ou l'ouest de Marawi, les familles déplacées le long de la rive orientale du lac Lanao ne reçoivent pas de secours réguliers en raison des problèmes d'accès, de logistique et de sécurité.


« Les familles déplacées de ce côté du lac ont toujours du mal à subvenir à leurs besoins car les secours alimentaires sont très limités », explique Tomoko Matsuzawa Said, cheffe du bureau du CICR à Cotabato. « Bon nombre de ces familles sont hébergées par des proches depuis près de trois mois. Leurs revenus sont très faibles et leurs familles d'accueil commencent à manquer de ressources ».

En sus des secours déjà distribués par les autorités, le CICR concentre sa distribution sur les personnes évacuées qui logent chez des proches et qui restent à ce jour très mal prises en charge. Le CICR a distribué des rations alimentaires pour deux semaines, ainsi que des articles ménagers de première nécessité, et l'organisation prévoit d'accroître ses distributions dans les prochaines semaines.


Parmi les milliers de personnes ayant bénéficié d'une aide, Asliya Casanali, une jeune mère de trois enfants de Marawi, explique que la nourriture est rare. « Quand il n'y a rien d'autre, nous nous débrouillons avec du riz. Nous n'avons jamais connu pareille situation », dit-elle.


Le CICR a acheminé des fournitures essentielles à l'hôpital public à Tamparan pour qu'il puisse prendre en charge les personnes qui affluent, et les ingénieurs du CICR ont mis en place une unité mobile de purification de l'eau pour améliorer l'approvisionnement de l'hôpital en eau potable.


Depuis le début du conflit, le CICR a distribué des vivres à quelque 20 000 personnes déplacées et des articles ménagers de première nécessité à quelque 48 000 personnes. Les équipes du CICR, en coopération avec la Croix-Rouge philippine, ont également installé des points d'eau potable, amélioré le drainage et construit des latrines et aménagé une installation pour la cuisine dans l'un des centres d'évacuation.


Le CICR alloue une aide financière pour soigner les civils blessés, et fournit des secours médicaux aux établissements de santé qui viennent en aide aux personnes blessées, malades ou déplacées. Nous concentrons actuellement notre action sur la formation en médecine légale et le soutien à la récupération et à la prise en charge en due forme des dépouilles mortelles.


Informations complémentaires:

Sanela Bajrambasic, CICR Genève, +41 79 217 32 17
Alison Lopez, CICR Manille, +63 908 8686884

S'inscrire à la newsletter