Philippines : le CICR organise les secours après le passage du typhon

07 décembre 2014
Philippines : le CICR organise les secours après le passage du typhon
Typhon - Philippines / 2014 - Le littoral sous les assauts du vent et des vagues lors du passage du typhon Hagupit © Reuters

Le typhon Hagupit, connu aux Philippines sous le nom de Ruby, a frappé le centre de l'archipel le samedi 6 décembre au soir. Quand il a touché terre, à hauteur de la ville de Dolores, sur l'île orientale de Samar, il s'accompagnait de vents soufflant jusqu'à 195 km / heure. La tempête traverse maintenant le pays, dans le sens ouest-nord-ouest, et des pluies intenses, des inondations et des glissements de terrain sont attendus.

Dès l'arrivée du typhon, le CICR a envoyé une équipe d'experts à Catbologan, la capitale de la province de Samar, afin d'évaluer les besoins urgents. Les équipes sont déjà allées à Guiuan, Tacloban et Catbalogan, où elles ont pu voir des toits arrachés, des arbres déracinés et des lignes électriques et de téléphone coupées. On ignore à combien se monte le nombre des victimes, et les équipes du CICR n'ont pas encore été en mesure d'évaluer les dégâts dans les zones les plus durement atteintes.

« Il est trop tôt pour pouvoir donner une idée d'ensemble des dommages causés par le typhon Hagupit, déclare Vincent Ballon, à la tête de l'équipe du CICR. Nous espérons pouvoir nous rendre bientôt dans les zones montagneuses au nord-est de Samar, mais pour l'instant, les routes permettant d'y accéder sont bloquées. Les gens y ont sans doute besoin de nourriture, d'eau potable et de soins médicaux. Si leurs maisons ont été endommagées ou emportées par les inondations, il leur faudra aussi des abris temporaires. »

Sachant que d'autres îles sont sur la trajectoire du typhon, le CICR va envoyer d'autres équipes dès demain dans les provinces de Samar, de Mazbate et de Sorsogon, au sud de l'île de Luzon. Il envoie également aux Philippines du personnel de son siège à Genève. Jusqu'à présent, plus de 20 camions contenant des vivres pour 25 000 personnes, de l'eau potable pour 5 000 personnes et des fournitures médicales sont arrivés dans la ville de Suragao, et ils sont prêts à faire la traversée jusqu'à l'île de Samar mardi.

La Croix-Rouge philippine a des sections dans toutes les zones touchées par le typhon Hagupit, et des milliers d'employés et de volontaires sont prêts à intervenir. La Société nationale sera à l'avant-garde des efforts qui seront déployés pour venir en aide aux survivants.

Dans le chaos qui suit une telle catastrophe, des familles peuvent être facilement dispersées et leurs membres ignorer si les autres sont morts ou vivants. Un site Web a donc été ouvert pour permettre aux gens de signaler qu'ils sont sains et saufs et de rechercher des proches qu'ils n'ont pas pu retrouver après le passage de la tempête.

Le typhon Hagupit risque de toucher un grand nombre de personnes qui ne sont pas encore remises du passage du typhon le plus violent que le monde ait jamais connu, le typhon Haiyan, qui avait ravagé le pays à la fin de l'année dernière. Haiyan, qui avait touché terre avec des vents soufflant à 300 km/h et des vagues hautes de cinq mètres, a dévasté des communautés entières, les privant de nourriture, d'électricité, d'eau et de tout moyen de contact avec leurs proches. De nombreux survivants sont encore extrêmement vulnérables.

Hagupit a aussi touché les Philippines deux ans et quelques jours après un autre typhon, le typhon Bopha, qui avait balayé la province de Mindanao et fait plus de mille morts.

Par ailleurs, dans certaines des zones qui risquent d'être touchées par le typhon Hagupit, sur l'île de Samar ou dans certains endroits au sud de celle de Luzon, la population doit encore faire face aux conséquences de conflits armés persistants. Concentrant ses efforts sur les zones déjà touchées par le conflit, le CICR est prêt à engager une opération conjointe avec la Croix-Rouge philippine, et il coordonnera son action avec celle de la Fédération internationale et des autres partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

La Croix-Rouge philippine : des milliers d'employés et de volontaires prêts à intervenir

La Croix-Rouge philippine : des milliers d'employés et de volontaires prêts à intervenir

L'arrivée des secours du CICR après le passage du typhon

L'arrivée des secours du CICR après le passage du typhon