Soudan du Sud: venir en aide à des millions de personnes touchées par la violence

  • Sur le terrain, le CICR travaille en étroite collaboration avec la Croix-Rouge du Soudan du Sud afin d’aider et soutenir les personnes rendues vulnérables par le conflit. Depuis le mois de décembre 2013, l’institution a distribué des vivres et des articles indispensables à leur survie à plusieurs milliers de personnes, et elle a pratiqué plus de 2 000 interventions chirurgicales sur des patients blessés au cours des affrontements.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • La saison des pluies va bientôt battre son plein et les personnes qui ont dû partir de chez elles pour se mettre en sécurité sont de plus en plus vulnérables. Ici, une femme traverse des terrains inondés pour rapporter chez elle un sac de vivres reçu du CICR.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • Les déplacements et l’impossibilité pour la population de produire de quoi se nourrir ont entraîné un taux élevé de malnutrition ; dans plusieurs régions du pays, les gens doivent dépendre de l’aide humanitaire – une situation qui va probablement durer plusieurs mois.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • De vastes zones du pays étant difficiles à atteindre par la route, le CICR a été forcé – pour la première fois en 17 ans – de distribuer des vivres par avion.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • Depuis que le conflit a éclaté en décembre 2013, des milliers de Sud-Soudanais déplacés ou dans l’incapacité de s’alimenter ont reçu des vivres, des semences, des outils agricoles et des articles ménagers de première nécessité pour les aider à faire face. Qu’ils soient acheminés par avion ou par la route, les vivres et autres articles sont distribués équitablement et de manière organisée, sur la base d’une évaluation minutieuse des besoins de la population locale dans chaque zone couverte.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Marco Jimenez
  • Depuis le début de la saison des pluies, le Soudan du Sud a connu plusieurs flambées de choléra. Le CICR aide la Croix-Rouge du Soudan du Sud à lutter contre la propagation de la maladie. Des volontaires rencontrent les communautés (photo) et apprennent aux habitants à réduire les risques de choléra, par l’utilisation notamment de comprimés de purification de l’eau.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • En plus de l’aide qu’il apporte aux habitants du Soudan du Sud pour que leurs besoins essentiels soient couverts, le CICR procède aussi à la vaccination du bétail afin de renforcer la résilience des communautés vulnérables touchées par la violence.
    CC BY-NC-ND / ICRC
  • Dans un pays en proie à de violents affrontements depuis des mois, les besoins en services médicaux sont énormes. Depuis décembre 2013, les équipes médicales déployées au plus vite par le CICR pratiquent des interventions chirurgicales jusque dans les endroits les plus reculés des zones de conflit. Le CICR soigne les blessés de tous bords.
    CC BY-NC-ND / ICRC
  • L’insécurité a forcé des centaines de milliers de personnes à fuir et a terriblement accentué la pression sur des services déjà déficients. Dans l’ensemble du Soudan du Sud, le CICR soutient les structures sanitaires locales afin de garantir que des services de santé adéquats soient assurés en permanence. La population de Kodok, dans l’État du Haut-Nil, a presque doublé depuis le début du conflit, et l’afflux d’habitants de Malakal, toute proche, se poursuit. Pour soutenir le centre de santé primaire de la ville, le CICR a déployé une équipe chirurgicale mobile et une équipe de pédiatres.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • Le récent conflit au Soudan du Sud a dispersé de nombreuses familles et beaucoup restent sans nouvelles de leurs proches pendant des mois. Les déplacements et les difficultés à se connecter aux réseaux de téléphonie mobile dans beaucoup d’endroits du pays rendent les contacts impossibles. Grâce à des appels par téléphone portable ou satellite organisés par le CICR et la Croix-Rouge du Soudan du Sud, de nombreuses personnes parviennent à contacter les membres de leur famille et sont soulagées de pouvoir leur annoncer qu’elles sont en sécurité.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
  • Le CICR continue de promouvoir la connaissance et le respect du droit international humanitaire, rappelant à toutes les parties au conflit leur obligation de respecter les civils et les personnes qui ne participent plus aux hostilités.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Cynthia Lee
  • Les personnes déplacées en raison de la violence n’ont pas suffisamment accès à l’eau et aux infrastructures d’assainissement, indispensables à leur survie. Le CICR et la Croix-Rouge du Soudan du Sud ont installé des centaines de points d’eau à pompe manuelle afin de permettre l’accès à l’eau potable.
    CC BY-NC-ND / ICRC
  • Chaque jour, des centaines de volontaires engagés de la Croix-Rouge du Soudan du Sud viennent en aide aux personnes qui en ont besoin. Le CICR apporte son soutien à la plus jeune Société nationale du monde, notamment en renforçant ses capacités d’intervention en cas d’urgence.
    CC BY-NC-ND / ICRC / Pawel Krzysiek
11 juillet 2014

À l’heure de son troisième anniversaire, le Soudan du Sud reste marqué par la violence, et des centaines de milliers de personnes ont besoin d’une assistance d’urgence. Partout dans le pays, le CICR renforce les moyens de subsistance et améliore l’accès à l’eau potable afin d’aider les communautés touchées par le conflit à faire face. L’institution s’attache également à réunir les familles dispersées par le conflit et les autres situations de violence.