Fané retrouve enfin son père. CICR

Tchad : Fané, enceinte et abandonnée, retrouve son père après 5 ans

Au Tchad, le service de Rétablissement des liens familiaux (RLF) reste au cœur de la réponse humanitaire du CICR. Il permet aux personnes déplacées ou réfugiés de rétablir le contact avec leurs familles. C’est le cas de Fané.
Article 16 octobre 2019 Tchad

Vers la fin de l'année 2013, à cause des violences armées, Fané est forcée de fuir avec son père et sa grand-mère. Ils quittent la ville de Bossembélé, où ils habitaient en République Centrafricaine pour trouver refuge au camp de Maingama, au Sud du Tchad. Fané n'était encore qu'une enfant. Orpheline de mère depuis son plus jeune âge, elle perd aussi sa grand-mère qui jusque-là prenait soin d'elle.

Son père, Ahmat, sollicite alors les services d'une de ses belles-sœurs au Cameroun, dans le Camp de Gado ; pour prendre soin de la petite Fané. C'est donc au Cameroun qu'elle grandi, bien loin de lui. À l'adolescence, Fané tombe enceinte, sans être mariée. Sa tante, qui se dit humiliée, la met à la porte.

Abandonnée par sa tante et son compagnon, auteur de la grossesse, Fané survit en faisant un petit commerce. « Je vendais des brochettes de viande avec une amie dans la rue, tous les jours », se souvient-elle. Avec le temps, sa situation devient de plus en plus difficile : enceinte et livrée à elle-même.Elle décide alors de rejoindre son père avec qui elle n'avait plus aucun contact au Camp de Maingama, au Tchad.

Un jour, après avoir vu des personnes regroupées autour d'un volontaire de la Croix-Rouge, elle décide à son tour de se confier et de solliciter de l'aide. Elle veut retrouver son père.

Ses informations ont été envoyées à la Délégation du CICR de N'Djaména qui a entamé les recherches avec la Croix-Rouge du Tchad. Durant ce processus, la grossesse de Fané arrive à terme et elle donne la vie à Zenab, sa fille.

Après cinq ans, Fané retrouve son père Ahmat. Il fait aussi la connaissance de Zenab, sa petite fille. CICR

Le 21 septembre 2019, après cinq ans de séparation, Fané retrouve son père et Zenab fait la connaissance de son grand-père. Face à autant d'émotion, Ahmat se retient pourtant de pleurer. Heureux d'avoir désormais Fané et Zenab avec lui, il s'est engagé à prendre soin de celles qui, désormais, n'ont plus que lui.