Ukraine : vivre avec les mines et les restes explosifs

02 septembre 2015

Dans l'est de l'Ukraine, des deux côtés de la ligne de contact, des mines et des restes explosifs de guerre n'attendent qu'un passant peu méfiant pour exploser. Presque chaque jour, ils tuent ou mutilent indifféremment des porteurs d'armes et des civils, y compris des enfants.

Comme il vaut toujours mieux prévenir que guérir, le CICR forme des volontaires de la Croix-Rouge à la sensibilisation aux dangers des mines pour qu'ils puissent ensuite enseigner aux écoliers et aux communautés locales comment se protéger dans les zones contaminées.

« Les habitants n'étaient pas conscients des risques avant. Aujourd'hui, ils ont compris que les mines sont dangereuses et qu'il faut faire très attention », explique Andreï Gavrich, maire par intérim de Marïnka, une petite ville proche de la ligne de front.

« Le plus important pour moi, c'est de savoir quoi faire si je vois une mine », déclare Alyona, une écolière de Marioupol.
Son ami Mark approuve : « Je pense que ces cours sont importants parce que les élèves doivent savoir ce qu'il faut faire, comment agir dans de telles situations. »

S'inscrire à la newsletter