Respect du DIH

Les États et autres parties à un conflit armé ont l’obligation de respecter et de faire respecter en toute circonstance le droit international humanitaire. Ils doivent user de leur influence pour prévenir et faire cesser les violations du droit et s’abstenir d’encourager les autres parties à commettre des violations.
Voir Plus 

S'inscrire à la newsletter