Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Mines antipersonnel : Turkménistan : conférence régionale pour une interdiction mondiale

04-06-1997 Communiqué de presse 97/21

Le gouvernement du Turkménistan accueille dans la capitale, Achkhabad, du 10 au 12 juin 1997, une conférence régionale d'Asie centrale qui débattra d'une interdiction mondiale des mines antipersonnel. Les quatre autres Républiques d'Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan et Tadjikistan) ont été invitées à cette rencontre, de même que l'Afghanistan, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Bangladesh, la Fédération de Russie, la Géorgie, l'Inde, l'Iran, le Pakistan et la Turquie. Cette conférence vise à sensibiliser la région à la crise que provoquent les mines antipersonnel, à encourager les gouvernements et organisations d'Asie centrale et du sud ainsi que du Caucase à se concerter sur cette question, et à inciter ces organismes à participer à l'effort entrepris au niveau international pour négocier une interdiction. Des représentants du Canada, de la Norvège, du CICR, des Nations Unies, ainsi que de certaines organisations non gouvernementales associées à la campagne internationale contre les mines antipersonnel, exposeront divers aspects de ce problème crucial.