Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Conflit entre le Cameroun et le Nigéria : le CICR rapatrie des prisonniers de guerre et des civils

24-11-1998 Communiqué de presse 98/39

Genève (CICR) — Au total, 211 prisonniers de guerre et internés civils, détenus en relation avec le conflit frontalier opposant le Cameroun et le Nigéria au sujet de la péninsule de Bakassi, ont été libérés et rapatriés le 24 novembre. L'opération s'est déroulée sous les auspices du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), agissant en tant qu'intermédiaire neutre.

Les autorités camerounaises ont libéré 124 Nigérians, qui avaient été régulièrement visités par les délégués du CICR pendant leur captivité, tandis que 87 Camerounais, que le CICR avait visités une fois auparavant, ont été libérés par les autorités nigérianes. Ils ont été transférés dans leurs pays respectifs à bord d'un avion affrété par le CICR. Les délégués s'étaient assurés au préalable que chacun d'entre eux partait de son plein gré. Une dépouille mortelle a également été rendue.

Le CICR a rappelé aux deux parties concernées que ses délégations à Lagos et à Yaoundé se tenaient à leur disposition pour les aider à élucider le sort des personnes encore portées disparues et mettre ainsi un terme à l'angoisse des familles.