Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Balkans : des milliers de personnes toujours en situation d'urgence

26-07-1999 Communiqué de presse 99/44

< br >

Genève — Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont lancé aujourd'hui un appel visant à recueillir 120 millions de francs suisses (76,5 millions de dollars US) supplémentaires pour répondre aux besoins de milliers de personnes dans les Balkans. Des maisons détruites, des mines terrestres et des bombes non explosées, une situation économique désastreuse, le problème des personnes disparues et le traumatisme durable de la guerre figurent parmi les principales difficultés que connaît la région.

Au Kosovo, la situation reste extrêmement précaire pour les réfugiés qui rentrent chez eux, ainsi que pour de nombreuses autres personnes. Un second exode hors de la province est en cours : il s'agit cette fois de Serbes, de Monténégrins et de Tziganes, pour lesquels l'avenir en République fédérale de Yougoslavie semble maintenant difficile et incertain. D'autre part, en Serbie et au Monténégro, les civils endurent toujours les difficultés résultant des bombardements de l'OTAN.

En Albanie et dans l'ex-République yougoslave de Macédoine, les répercussions de l'immense afflux de réfugiés continueront à se faire sentir pendant longtemps encore. Des milliers de personnes, qui ne possédaient pas grand chose au départ, se trouvent encore plus démunies actuellement, ayant partagé le peu qu'elles avaient avec les réfugiés du Kosovo. En outre, tant les Albanais de souche qui ne retournent pas au Kosovo que leurs hôtes auront besoin d'assistance pendant les mois d'hiver.

L'appel mentionne les priorités suivantes pour l'action de l a Croix-Rouge :
 

  • assister les déplacés internes, les réfugiés, les personnes qui retournent chez elles et d'autres personnes particulièrement vulnérables, dans l'ensemble de la région ;

  • visiter des prisonniers ;

  • aider à résoudre la question des personnes disparues et fournir un soutien à leurs familles ;

  • protéger les personnes en danger ;

  • réhabiliter les établissements médicaux et les institutions sociales :

  • renforcer les organisations locales de la Croix-Rouge