Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Angola : ratification du traité d'Ottawa

03-08-2000 Communiqué de presse 00/29

«Minas não, Ottawa sim !» («Non aux mines, oui à Ottawa !», tel était le slogan de la pièce de théâtre accompagnée de danse, présentée le 1er mars 2000, à l'occasion du premier anniversaire de l'entrée en vigueur du traité d'Ottawa, devant de nombreuses personnalités angolaises et des représentants de la communauté internationale en Angola.

Quatre mois plus tard, le 25 juillet, les parlementaires angolais ont eux aussi exprimé à leur manière ce slogan : l'Assemblée nationale a en effet ratifié par consensus le traité d'Ottawa (qui avait été signé dès son adoption, en 1997).

a

La ratification du traité d'Ottawa est une lueur d'espoir. Mais le chemin est encore long jusqu'à l'éradication complète des mines antipersonnel en Angola : destruction des stocks existants, marquage et déminage des zones infestées, assistance aux victimes... Tout cela demande beaucoup plus d'énergie et de ressources qu'un simple vote de ratification. Mais le processus juridique est indispensable afin d'atteindre ce but.