Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Érythrée : fin des distributions de semences et de vivres

26-06-2003 Communiqué de presse 03/76

En Érythrée, où sévit la sécheresse, le CICR a achevé ses distributions de semences et de nourriture aux familles déplacées lors du conflit frontalier avec l’Éthiopie.

Quelque 20 000 ménages (100 000 personnes) dans les régions de Debub et Gash-Barka ont reçu 457 tonnes de semences de céréales et 1 915 tonnes de vivres.

Avec l’arrivée des premières pluies de la saison, encore peu abondantes, les paysans commencent à labourer et ensemencer leurs terres. Un agronome du CICR assure le suivi. Un spécialiste de l’économie alimentaire des ménages doit comparer la situation économique actuelle des bénéficiaires à celle d’octobre 2002, juste après la perte des récoltes. Les résultats de la prochaine récolte, qui sera évaluée en octobre 2003, détermineront si de nouvelles distributions de semences et de vivres seront nécessaires en 2004 pour aider les paysans touchés par la sécheresse et par la guerre à redevenir autonomes.

À Debub, des semences de maïs, d’orge et de millet ont été distribuées aux paysans des hautes terres. Les paysans des basses terres et de la région de Gash-Barka ont reçu des semences de sorgho. En moyenne, 20 kg de semences – de quoi ensemencer un demi-hectare à un hectare de terre, ce qui est suffisant pour nourrir une famille pendant un an si les précipitations sont adéquates – ont été remis à chaque ménage de paysans. Pour combler le déficit vivrier pendant la saison des semis, les ménages ont en outre reçu une ration de blé, de pois cassés, d’huile, de sucre et de sel suffisante pour un mois.

Les camions du CICR ont livré les secours aussi près que possible des villages situés à l’intérieur ou à proximité de la zone de sécurité temporaire démilitarisée, entre l’Érythrée et l’Éthiopie. Les responsables des villages ont fourni la main-d’œuvre nécessaire pour décharger les camions. Des volontaires de Sociét é de la Croix-Rouge d'Érythrée ont apporté leur concours aux distributions effectuées à Gash-Barka.

Les paysans ont exprimé leur satisfaction quant à l’opportunité des distributions, à la qualité des semences et au fait que les points de distribution étaient situés à proximité des villages. Ils ont tout particulièrement apprécié les rations de vivres, qui leur ont permis de se concentrer sur les labours et les semis.

  Informations complémentaires : Marçal Izard, CICR Asmara, tél. : ++2911 181 164 ou 181 130