Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Chine : les forces armées au diapason du droit des conflits armés

25-11-2003

Grâce à une coopération de près de 15 ans, l’Armée populaire de libération de Chine – les forces armées les plus grandes au monde – et le CICR entretiennent des relations uniques en matière de promotion du droit international humanitaire.

 


La couverture du CD_ROM de l'armée chinoise 

 

Le Département politique général de l’Armée populaire de libération de Chine (APL) a récemment publié une vidéo pour l’enseignement du droit des conflits armés (règles, notamment les Conventions de Genève, qui régissent le comportement des forces armées en temps de guerre).

Cette production marque une étape importante dans les relations de longue date entre l’APL et le CICR, et constitue le support pédagogique le plus récent, destiné à appuyer l’effort de promotion du droit international humanitaire.

Ces relations remontent à 1989, quand le CICR a invité une délégation de l’APL à visiter son siège à Genève et à suivre un des cours militaires sur le droit des conflits armés, à l’Institut international de droit humanitaire de San Remo (Italie). Une visite similaire s’est répétée l’année suivante.

Ces premières rencontres ont permis au CICR de réaliser une série de séminaires sur le droit des conflits armés, à l’intention des forces armées et de sécurité à Xian en 1991 (pour les commissaires politiques), à Nanjing en 1993 (armée de terre), à Guangzhou en 1995 (marine) et à Shanghaï en 1997 (armée de l’air). Ces événements ont été organisés par l’intermédiaire du Département politique général de l’APL, interlocuteur qui canalise contacts et activités du CICR, et de la Croix-Rouge chinoise.

  Contacts réguliers avec l’APL  

Suite à l’ouverture d’un département régional FAS (Relations avec les forces armées et de sécurité) à Bangkok en 1996, le CICR a pu renforcer ses contacts avec l’APL. « Nous avons ainsi pu entretenir des relations régulières avec les forces armées à Beijing, afin de mettre au point ensemble des méthodes de promotion et d’intégration du droit des conflits armés au sein de l’APL », a déclaré Aleardo Ferretti, responsable FAS à Bangkok.

« On nous a invités à donner des conférences dans deux des plus prestigieuses institutions militaires du pays : l’Université de la défense nationale à Beijing et l’Académie militaire de Shijiazhuang. Nous avons aussi participé, à Xian, au premier cours de formation organisé par l’APL à l’intention de ses propres formateurs en droit des conflits armés. »

Des milliers d’exemplaires de publications du CICR destinées à l’instruction ont été traduits en chinois, notamment le Manuel sur le droit de la guerre pour les forces armées , le dossier pédagogique sur le droit des conflits armés, un résumé de divers instruments régissant la conduite des hostilités et un manuel sur le droit de la mer.

Parmi les réalisations les plus récentes, il faut citer la production d’un exercice (CD-ROM) sur le droit des conflits armés (niveau de bataillon), d’un aide-mémoire à l’usage des commandants   (niveau de compagnie), d’une carte pour les soldats et d’une vidéo de formation. Cette vidéo de 20 minutes explique les fondements du travail de l’APL en matière d’enseignement du droit des conflits armés et illustre les principes de base applicables lors des combats et des opérations militaires. La vidéo est également disponible en anglais.

Depuis 1998, l’APL fait suivre cha que année à plusieurs de ses officiers des cours à San Remo (Italie). En outre, un premier colonel de l’APL a été nommé chef de classe par cet institut en 2000. La même année, la Chine a participé à la quatrième conférence destinée aux responsables de la formation militaire à Genève, et l’un des conférenciers était le président de l’Académie politique de Xian.

  Présence dans la région  

Dans le domaine du droit des conflits armés, l’APL a envoyé des représentants à des séminaires régionaux organisés par le CICR (Singapour en 1991 et Bangkok en 1997), ainsi qu’à des séminaires réalisés en collaboration avec le CICR dans le cadre du Forum régional de l’ASEAN qui regroupe 23 pays (Williamtown, Australie, en 1999 et Bangkok en 2001).

« L’APL a clairement reconnu l’aspect positif et dynamique de la dimension régionale donnée à l’enseignement du droit des conflits armés au sein des forces armées de la région Asie-Pacifique », a déclaré Aleardo Ferretti. « La portée de ce programme est d’autant plus grande que la Chine est une référence pour les autres pays en matière d’intégration du droit international humanitaire ».

Encouragée par les séminaires d’Australie et de Thaïlande, la Chine a décidé d’organiser en 2003, en coopération avec le CICR, son propre séminaire de droit des conflits armés, intitulé Le droit des conflits armés aujourd’hui – réalité, perspectives et formation. Ce séminaire a dû être renvoyé à cause de l’épidémie de SRAS qui s’est propagée dans la région, et aura lieu à l’Académie politique de l’APL, à Xian, début juin 2004.