Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Libéria : le CICR aide plus d’une centaine de sages-femmes traditionnelles à améliorer leurs connaissances

18-04-2007 Communiqué de presse

Plus d’une centaine de sages-femmes traditionnelles du Libéria ont suivi durant les six derniers mois une formation intensive visant à améliorer les soins de santé primaires dispensés aux femmes enceintes et aux nouveaux-nés.

  Ce communiqué de presse a été émis par la délégation régionale du CICR à Monrovia le 18 avril 2007  

     

Les femmes, vivant dans les comtés de Lofa et Grand Kru, se sont vues offrir une formation par le Ministère de la santé et de la protection sociale, en partenariat avec le CICR et les chefs sanitaires des comtés. Cette formation a porté sur des domaines tels que les soins prénataux, l’accouchement sans risques et les soins postnataux.

« Les sages-femmes traditionnelles sont un lien très utile entre les femmes enceintes et les services de santé car elles vivent dans des zones rurales et ont une très grande habitude de travailler ici, » dit Claudine Dauby, coordonnatrice CICR de la santé au Libéria.

Le rôle des sages-femmes consiste à repérer et à suivre les femmes enceintes, ainsi qu’à leur prodiguer des conseils pratiques sur des questions relatives à la nutrition, à la vaccination et à la prévention du paludisme. Les sages-femmes peuvent aussi orienter les femmes enceintes vers des structures sanitaires pour une assistance ultérieure ou pour l’accouchement.

Pour aider les sages-femmes à pratiquer des accouchements dans la propreté et sans risques dans des environnements ruraux, le CICR a fourni à chacune des 113 participantes au cours une trousse médicale pour les accouchements.

Toutes les sages-femmes ont achevé leur formation et obtenu un diplôme de la Division de la santé familiale du Ministère de la santé et de la protection sociale en mars et avril 2007.

 
 
 

  Informations complémentaires :  

  Zelkifli Rahman Ngoufonja, CICR Monrovia, tél. : +231 6 528 089