Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Arménie : des étudiants en droit s'intéressent à l'évolution du DIH

10-04-2007 Communiqué de presse

Les 5 et 6 avril 2007, l’Université russo-arménienne (slave) et la délégation du CICR en Arménie organisent à Erevan la Conférence internationale des étudiants en sciences sur « Le droit international humanitaire : problèmes et perspectives de développement ».

  Le texte suivant est un communiqué de presse publié par la délégation du CICR en Arménie le 5 avril 2007  

     

Cette manifestation, lancée et organisée par l’Université russo-arménienne, est consacrée au 100e anniversaire de la deuxième Conférence de la paix qui a eu lieu à La Haye en 1907.

« Le but de la conférence est de permettre aux étudiants de créer un forum bilingue anglais-russe sur le DIH dans les pays de l’Europe centrale et orientale ainsi qu’en Asie centrale, où les participants pourront échanger leurs points de vue et leurs idées sur des questions relatives à l'évolution actuelle du DIH » a déclaré Yves Arnoldy, chef de la délégation du CICR en Arménie.

Après avoir observé attentivement les récents conflits internationaux et internes où de graves violations du DIH ont été commises, les organisateurs ont consacré l’un des sujets principaux de la Conférence à la protection des personnes et des biens lors d'un conflit armé. Des discussions porteront également sur les mesures à prendre en temps de paix pour promouvoir un plus grand respect du DIH pendant les conflits.

Des étudiants en droit de deuxième et troisième cycles venant de 13 universités d’Europe centrale et orientale et d’Asie centrale participent à la Conférence. « Le sujet de mon exposé est l'application et le respect du droit humanitaire » déclare Andrzej Motyka, étudiant de troisième année de l'Université jagelonne de Cracovie, en Pologne. « L'application du droit ne concerne pas que les lois nationales, c'est au ssi une prise de conscience de la société, les gens doivent se rendre compte que le DIH n'est pas qu'un concept moral, mais un ensemble de normes codifiées qu'il faut respecter ».

D’éminents experts du DIH aux niveaux national et international vont présider les cinq parties de la Conférence. Tous les exposés de la Conférence seront publiés dans une édition spéciale du journal en langue russe « Mejdunarodnoye pravo » de l'Association russe de droit international.

  Informations complémentaires :  

  Rouzanna Vardanyan, CICR Arménie, tél: +(374 10) 26 29 03, 27 31 52 ou 26 93 39