Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

République centrafricaine : la population de Marazé reçoit pour la première fois une assistance humanitaire du CICR

25-09-2008 Communiqué de presse 08/179

Bangui (CICR) – En République centrafricaine, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), via sa sous-délégation de Kaga-Bandoro, vient d’acheminer pour la première fois une assistance humanitaire à quelque 7800 personnes vivant dans les 26 villages situés le long de l'axe Bouca-Marazé dans le nord-est de la sous-préfecture de Bouca.

Cette assistance en biens de première nécessité (bâches, couvertures, moustiquaires, seaux, savons, houes, nattes, pagnes, articles ménagers) est destinée aux personnes ayant fui les opérations militaires de 2006-2007 entre les forces gouvernementales et l'Armée populaire pour la restauration de la République et la démocratie (APRD) ainsi qu’aux personnes récemment déplacées suite aux attaques de coupeurs de route en mai 2008. La plupart de ces personnes ont perdu leurs biens dans leur fuite ou dans les feux de brousse. L'isolement général de la région, l'état défectueux des infrastructures routières et l'insécurité ont aggravé leurs conditions de vie.

« Le plus grand défi logistique est d'acheminer l'assistance depuis Bouca vers les populations, » a expliqué Barbara Lecq, déléguée du CICR, basée à Kaga-Bandoro. « Les routes sont impraticables pour les gros véhicules en raison de l'état de dix ponts, faits de vieilles poutres de métal, de branchages et de lianes. Des Land Cruiser doivent effectuer plusieurs fois les trajets pour acheminer l'aide jusqu'aux bénéficiaires ».

Cette assistance, menée en collaboration avec des volontaires de la Croix-Rouge centrafricaine, « constitue une source d'espoir et devrait permettre aux bénéficiaires de retrouver une existence normale pendant cette saison des pluies », déclare le chef de village de Boya II.

Outre la distribution de secours non alimentaires aux populations déplacées, la sous- délégation de Kaga-Bandoro, ouverte en février 2007, aide les populations à accéder à l'eau potable et diffuse les règles de base du droit international humanitaire auprès des porteurs d'armes. Elle aide également les capacités des branches locales de la Croix-Rouge à intervenir en faveur des personnes les plus vulnérables.

  Informations complémentaires :  

  Latif Mbake, CICR Bangui, tél. : +236 21 611 014 ou +236 75 54 72 46  

  Marçal Izard, CICR Genève, tél. : +41 22 730 2458 ou +41 79 217 3224