Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Koweït : le CICR toujours préoccupé par le sort des personnes disparues

29-08-2009 Communiqué de presse 09/178

Koweït (CICR) – Près de vingt ans après que les armes se sont tues, l'impact humanitaire de la guerre du Golfe de 1990-1991 se fait toujours sentir.

Il touche particulièrement les familles des centaines de personnes dont on est toujours sans nouvelles de part et d'autre, a rappelé aujourd'hui le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), à la veille de la Journée internationale des personnes disparues (30 août).

« Le sort des personnes portées disparues pendant un conflit armé et la souffrance de leurs familles demeurent une préoccupation constante du CICR », a déclaré Jean-Michel Monod, chef de la délégation régionale de l'institution à Koweït. « Tant que les restes mortels de ceux dont elles ont perdu la trace n'ont pas été identifiés, les familles restent dans les affres de l'incertitude. Elles veulent savoir – et ont le droit de savoir – ce qu'il est advenu de leurs proches. »

Selon M. Monod, même lorsqu'on trouve les restes mortels, la plupart des familles ne croient pas tout de suite qu'il s'agisse de ceux de leur parent disparu de longue date. Il faut, pour les convaincre, que le fait soit confirmé par un test scientifique, par exemple une comparaison d'ADN, ou par une suite d'événements dûment attestés établissant le lien entre un corps dont la sépulture se trouve à un certain endroit et des informations qu'elles possèdent déjà sur les circonstances de la disparition de leur parent.

« Notre objectif est de donner des réponses aux familles des disparus, a précisé M. Monod. Nous travaillons avec toutes les parties concernées pour élucider ce qui est arrivé aux personnes dont on a perdu la trace et pour en informer les familles. »

Le CICR défend le droit des familles à savoir ce qu'il est advenu de proches dont e lles ont perdu la trace. Au sein des mécanismes de coordination en place, il rappelle aux pays concernés leur obligation de fournir toute information qui permette d'éclaircir le sort des personnes disparues.

  Informations complémentaires :  

  Fouad Bawaba, CICR Koweït, tél. : +965 9787 9434 ou +965 25322061