Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Rwanda : espoirs comblés après 13 ans d’attente

03-09-2007 Communiqué de presse 07/21

Ce jour restera gravé à jamais dans la mémoire de Kibombo.

     

    ©CICR      
   
    Kibombo partage un moment de gaité avec sa mère dont elle a été séparée durant 13 ans.      
        Après avoir été séparée de sa mère pendant 13 ans, Kibombo voit aujourd’hui son rêve se réaliser. Grâce au programme de recherches et de regroupement familial du CICR, elle va finalement pouvoir se retrouver dans les bras de sa mère.

Kibombo a aujourd’hui 20 ans. Elle n’était qu’une fillette lorsqu’elle avai t été séparée de sa mère, pendant les terribles événements du printemps 1994. Elle et sa grand-mère avaient alors fui le pays et s’étaient réfugiées dans la province du Nord Kivu, en République démocratique du Congo. En 1998, Kibombo, alors âgée de 11 ans, avait perdu le contact avec sa grand-mère, par suite du conflit armé qui faisait rage dans la région à cette époque. En 2003, le CICR l’avait rapatriée au Rwanda et l’avait placée à l’orphelinat de la JAM, à Gitarama.

Les renseignements dont il disposait sur la famille de Kibombo étant tellement minces, le CICR avait essayé de placarder la photo de Kibombo dans des lieux publics. Sans succès. Or Kibombo allait bientôt avoir 18 ans, et l’institution, selon sa pratique, risquait de clore son dossier, comme elle le fait habituellement pour les enfants qui atteignent cet âge lorsque ses tentatives de retrouver des proches ont échoué. Mais comme Kibombo n’était toujours pas en mesure de fournir les informations nécessaires pour aider le CICR dans ce sens, et qu’elle était particulièrement vulnérable, l'institution a décidé de poursuivre ses efforts pour essayer de localiser des membres de sa famille.

Entourée par le CICR et le personnel de l’orphelinat de la JAM, Kibombo a repris confiance : petit à petit, elle s’est souvenue du nom de ses parents, d’autres membres de la famille et des endroits où elle avait vécu. Disposant finalement de suffisamment d'informations, le 6 juillet 2007, le CICR a pu lancer un appel sur les ondes de Radio Rwanda et de Radio Maria. Cette fois, les effets ont été immédiats : le lendemain, la mère de Kibombo se présentait au bureau du CICR pour récupérer sa fille.

Depuis décembre 2005, le CICR a lancé des appels réguliers dans le but de retrouver des enfants non accompagnés, utilisant pour ce faire les ondes de Radio Rwanda (89.9 MHz, 100.4 MHz) et de Radio Maria (88.6 MHz, 97.3 MHz et 99.8 MHz). Au cours du premier semestre 2007, il est ai nsi parvenu à réunir 48 enfants non accompagnés avec leur famille.

 
 

  Informations complémentaires :  

  Georgia Trismpioti, CICR Kigali, tél. : +250 57 73 44 ou +250 0830 50 69